Basket/ Play-off (2ème J.) : Jugements préconçus interdits





Le fait saillant de cette deuxième ronde est que toutes les équipes visiteuses l’ont emporté. Avec une mention spéciale pour l’E.S.R. et le S.N. qui ont battu à plate couture tout jugement préalable. On l’a toujours clamé, l’E.S.R., au vu de ce qu’elle a démontré tout au long de la première phase, possède les moyens de jouer un rôle de premier ordre dans ce play-off. Et ce n’est pas la défaite inaugurale qui mettra cette thèse en doute. En effet, face au champion sortant, les banlieusards du sud ont exhibé leur savoir-faire dans tous les registres, en dominant les débats de bout en bout : (38-50) à la pause, (51-62) à la fin du troisième quart-temps et (67-82) comme score final, après avoir mené jusqu’à 19 points d’écart (58-77). Pour le C.A., l’heure est aux interrogations car les signes d’inquiétude étaient déjà perceptibles depuis la première journée, et ce, malgré le succès engrangé face à EZS. Le SN, ça paraît du solide cette saison. Après avoir rendu à la raison une très bonne E.S.R., les Potiers s’en sont allés à Kairouan pour amadouer les Aghlabides dans leur propre fief. Les camarades de Maâlaoui ont construit patiemment leur succès. Après un premier quart-temps très approximatif (25-13) et sous l’impulsion d’un virevoltant Ben Abdallah, ils ont pu revenir au score et prendre l’avantage (28-29) réussissant au passage un tonitruant (3-16). Entre-temps, les Kairouanais accumulaient les fautes, et avant même la pause, Dhouibi, à titre indicatif, plafonnait à 4 fautes déjà. Ce facteur déterminant allait être exploité à bon escient par les visiteurs qui multipliaient les incursions, la défense kairouanaise se montrant de plus en plus perméable. A l’entame du dernier quart-temps, la plupart des joueurs avaient, chacun à son compteur, 4 fautes, à savoir Bouden, Kechrid et autres,alors que Maoua avait déjà quitté le terrain. Dans l’ultime minute du match, le SN menait de 6 pts (81-87). Dans un sursaut rageur, les locaux sont revenus, à 35” de la fin, à 2 points seulement (85-87). Mais ils en resteront là, à cause de leur précipitation en attaque et surtout leur passivité en défense et Ben Abdallah et Sioua scelleront définitivement le sort du match. A Ezzahra, le match entre E.Z.S. et l’U.S.M. n’a pas atteint des sommets. Après avoir remporté le quart-temps inaugural (20-17), les Zahrois accusèrent un long passage à vide pour se faire mener à la mi-temps de 13 points (28-41). Mais grâce à Njah auteur de 11 points lors du troisième quart-temps seulement, outre les incalculables passes décisives, E.Z.S. reviendra au score et égalisa à la 30’ avant de prendre l’avantage au début du dernier quart-temps (58-51). C’est alors que le coach monastirien demanda à Hosni Saïed d'exercer un marquage autrement percutant sur l’atout majeur zahrois. Cela s’est répercuté préjudiciablement sur le rendement global des locaux. Cette option monastirienne, conjuguée à la prestation époustouflante de Khanfir et à ... quelques erreurs d’arbitrage, finiront par avoir raison des velléités banlieusardes. Wahid SMAOUI ____________________ Résultat CA - ESR (67-82) EZS-USM (58-65) JSK - SN (85-95)


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com