Jendouba : Accusée d’adultère, l’épouse nie tout en bloc





Qui va à la chasse perd sa place, dit-on. Que dire alors de celui qui ne part nulle part et perd pourtant sa place ? Comme quoi, on n’est pas toujours à l’abri des mauvaises surprises comme le fait d’être chassé de chez soi par exemple... Tunis - Le Quotidien La chaleur du mois de juillet pesait de tout de son poids sur les épaules des gens d’autant qu’ils habitent dans une ville comme Jendouba, connue pour son climat aride marqué particulièrement par le sirocco qui rend la respiration difficile. N’empêche qu’il fallait faire face à certains événements et composer ainsi avec les sautes d’humeur de Dame nature. C’est dans ces conditions que cette cousine s’est préparée à recevoir chez elle un cousin, qui rentrait au bercail après deux longues années passées en France. Il faut dire que notre résident à l’étranger a perdu depuis bien longtemps ses parents et il ne lui restait justement que cette cousine, mariée à un fonctionnaire. Un mariage qui est passé presque inaperçu vu le manque de moyens et le salaire bas du jeune époux. Néanmoins, l’épouse a trouvé toujours en la personne de son cousin le soutien nécessaire pour joindre les deux bouts et faire face aux fins de mois difficiles. Alors, à chaque fois qu’il retournait au bled, le jeune couple le recevait comme il se doit, lui réservant un accueil des plus chaleureux et l’entourant de la plus grande considération. C’est ainsi que l’été dernier, le cousin était, comme à l’accoutumée, l’hôte privilégié de sa cousine et de son époux. Le jeune couple fit en sorte à ce qu’il ne manquât de rien, allant jusqu’à lui laisser leur chambre à coucher. Entre-temps, l’époux qui était plus que sûr de la conduite de sa femme et de la grande moralité dont faisait preuve son “beau frère”, ne se gênait guère de partir au travail, laissant sa jeune épouse en compagnie de son cousin. A vrai dire, il n’y avait pas de quoi s’inquiéter si ce n’est cette chaleur suffocante qui oblige les gens à se changer deux à trois fois par jour. Et justement pour se changer, une femme le fait dans sa chambre à coucher. Une pièce, rappelons-le, occupée par le cousin. A la longue, les deux cousins se sont trouvés dans des situations assez “délicates” pour ne pas provoquer quelques réactions tout à fait “rigolotes”, comme le fait que l’un surprend l’autre alors qu’il est à moitié déshabillé! Bien évidemment, on faisait semblant comme si de rien n’était et la vie continuait tout à fait normalement. Mais, aussi étrange que cela puisse paraître , c’est la cousine qui est tombée la première dans le piège du jeu de la séduction. On ne sait quelle mouche l’a piquée pour adopter la fameuse technique de la séduction, dévoilant ses charmes en changeant d’habits en présence de son cousin. Elle finit ainsi par éveiller les instincts de cet homme, célibataire de surcroît. Dans ces conditions, il était plus que normal que les choses aillent très loin. Du coup, les deux cousins ont eu un premier rapport qui inaugurera une longue série de liaisons dangereuses lesquelles ont été découvertes par l’époux qui a pris les deux amants en flagrant délit. Seulement, au lieu d’alerter immédiatement les autorités, il a choisi de venger personnellement son honneur bafoué. C’était l’occasion pour l’épouse d’aller porter plainte à son encontre, l’accusant de l’avoir violentée. Evidemment, devant les enquêteurs, elle a nié ce dont son époux lui reprochait, allant jusqu’à l’accuser d’avoir inventé, cette histoire de toutes pièces afin de l’obliger à chasser son cousin de chez eux. Le dossier de cette affaire a été remis à un juge d’instruction pour décider du sort du couple. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com