Semaine du film iranien : Un bilan positif dans l’ensemble





Pour sa première édition qui vient de se dérouler du 7 au 13 février courant, la semaine du film iranien a laissé une bonne impression. Le bilan est jugé positif dans l’ensemble. Organisée à l’initiative de l’ambassade d’Iran en Tunisie, en collaboration avec le comité culturel national et du ministère de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine, la semaine du film iranien a été un franc succès. Avec un éventail de sept films projetés quotidiennement et répartis en deux séances, à 15 heures et à 18 heures. Cette manifestation a ainsi réussi à drainer un public nombreux vers la salle du cinéma de la Maison de la Culture Ibn Khaldoun. Selon Mme Nabila Gayès, directrice de cet Espace, les films iraniens projetés ont drainé quotidiennement entre 300 et 350 cinéphiles, ce qui est un record pour une manifestation cinématographique qui est à sa première édition. “Cet engouement est dû, en fait, à la curiosité du public cinéphile tunisien qui veut découvrir d’autres genres cinématographiques à l’instar du cinéma iranien absent ou rare dans nos salles”, explique la directrice de la Maison de la Culture Ibn Khaldoun. Rappelons que, parmi les films projetés, on trouve ceux qui sont les plus célèbres comme: “The boycott” de Mohsen Makhmalbaf, “Le soleil d’Egypte” d’Ali Fayadh ou “The Sorceress” de David Mir-Bagheri. La salle du cinéma de la Maison de la Culture a affiché complet à l’occasion de la projection des films précités. Forte de ce succès, la semaine du cinéma iranien devrait se poursuivre à l’instar des autres manifestations cinématographiques, devenues une tradition en Tunisie. “Elle se tiendra désormais chaque année, à la même période”, précise notre interlocutrice. Ousmane WAGUE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com