Mohsen Abdenebi Seddik : Art et sport… en mouvement





Mohsen Abdenebi Seddik montre que l’art et le sport peuvent avoir des points communs. Artiste et sportif lui-même, il en donne la meilleure illustration. Professeur d’éducation physique, délégué régional des sports scolaires et universitaires à Ben Arous, coordinateur pédagogique au sein de la commission culturelle des Jeux méditerranéens 2001, membre du Comité d’organisation du dernier championnat mondial de handball, tenu à Tunis du 24 janvier au 6 février, Mohsen Abdenebi Seddik n’est pas seulement un sportif accompli mais aussi un artiste peintre talentueux. C’est-à-dire qu’il s’intéresse aux arts plastiques comme un amateur des belles formes et comme peintre et aquarelliste, qui trouve le temps en dehors de ses activités professionnelles au service du sport, de peindre des paysages de la Tunisie, ainsi que des œuvres représentant des scènes de compétitions sportives, notamment des athlètes en plein effort physique et engagement mental. Sa connaissance de cet univers de muscles, de sueur, de mouvement permet au peintre de saisir, au-delà des scènes peintes, l’univers mental des sportifs, leurs angoisses, leur volonté, leur énergie débordante, ainsi que l’émotion que leurs performances provoquent chez les spectateurs. Le peintre ne cherche donc pas seulement à représenter le sport dans des œuvres picturales —la photographie remplit beaucoup mieux cette mission— mais à comprendre le monde du sport, du moins à appréhender ce qu’il recèle d’humanité, de beauté, de grâce. Mohsen Abdenebi Seddik est né à Kalaâ Kebira en 1947. Après des études au lycée Carnot de Tunis, il a hésité entre des études à l’Ecole des Beaux-Arts ou à l’Institut sportif de Kasr Saïd, où il a finalement poursuivi ses études supérieures. Sa passion pour l’art qui remonte à sa prime enfance n’a pas pour autant été abandonnée. Il a notamment suivi une formation dans l’atelier du peintre italien Saro Lo Turco à Sidi Bou Saïd pendant deux ans où il a appris les techniques de cet art et surtout de l’aquarelle. Aussi, tout en menant une carrière professionnelle dans le secteur du sport, Mohsen Abdenebi Seddik a continué à peindre et à exposer dans divers endroits. La dernière fois, à la Galerie d’Arts de Ben Arous, en marge du 19ème championnat du monde de handball qui s’est déroulé à quelques pas de là, à la salle omnisports de Radès. L’exposition intitulée “Corps en mouvement” présente jusqu’au 20 février quarante-sept tableaux en majorité dédiés au sport. Six tableaux présentent des paysages tunisiens notamment des fêtes foraines, des médinas, les Ksours du Sud et des bédouines en “mélia” (tenue traditionnelle). L’exposition, qui est passée presque inaperçue, mérite d’être découverte. Les amateurs d’art ont encore quelques jours pour se rattraper. Zohra ABID


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com