E.O.G.K. : Carence offensive





La victoire ne semble pas vouloir sourire à l’E.O.G. Kram, et sa ligne d’attaque continue de tourner au ralenti. Ali Kaâbi donne son avis. Cette carence offensive ne date pas d’hier, mais semble accompagner les Goulettois depuis le début de la saison, eux, qui n’ont marqué en 17 rencontres que 12 buts, dont deux le fruit de la victoire acquise sur le tapis face à l’O.B lors de la journée inaugurale de l’actuel exercice. Donc c’est une moyenne nettement inférieure à un but par match que l’E.O.G.K possède au lendemain de la 17ème journée. Zadi, meilleur buteur de l’équipe avec trois réalisations, ne semble pas donner pleine satisfaction. Mais il faut bien avouer que ce joueur plein de talent est toujours l’objet d’un marquage strict de la part des défenseurs adverses, sans que ses partenaires ne tirent profit de cette surveillance. Pour comprendre cette situation , nous nous sommes tournés vers Ali Kaâbi, l’entraîneur de l’équipe qui nous expliqua que le problème n’est pas le propre de l’E.O.G.K: “Les buteurs de la trempe de Jedidi, Merrichko, Machouche, Akid, Temime et autres n’existent plus, ce qui explique en partie cette carence offensive”. Et à Kaâbi d’ajouter “il suffit de regarder la dernière journée du championnat qui n’a enregistré que 10 buts seulement pour comprendre le phénomène, et cette moyenne est pratiquement la même depuis le début du championnat”. Concernant l’E.O.G.K, Kaâbi nous a fait remarquer que “l’absence d’un finisseur fait défaut à l’équipe, car Lassina Traoré est un avant-centre classique qui ne répond pas à 100% au schéma tactique préconisé par l’E.O.G.K, alors que Imed Ben Younès qui jouit d’une longue expérience peut être le joueur recherché le jour où il retrouvera la plénitude de ses moyens”. Notre interlocuteur nous a fait remarquer par ailleurs que le grand problème de son équipe réside en l’absence d’un régisseur capable d’orienter le jeu et faire parvenir les balles exploitables aux attaquants. Mais cette situation ne doit pas inquiéter les responsables banlieusards outre mesure, et les derniers résultats ne devront pas faire douter l’équipe, car par le jeu de bonne facture que ne cesse de développer l’ensemble goulettois et la bonne tenue sur le terrain, l’avenir ne peut qu’être radieux, avec plus d’expérience parmi les grands et l’engagement ciblé de joueurs capables de donner le plus à la prochaine saison. L’E.O.G.K promet de rivaliser avec les meilleurs dans un avenir proche. Pour le moment, l’équipe a certes régressé du point de vue classement, et ceci s’est répercuté sur sa marge de sécurité vis-à-vis des équipes du bas du tableau, mais son avenir ne semble pas en danger, et il suffirait d’une victoire pour que la machine goulettoise se remette en marche afin de terminer cette première saison en Nationale “A” en beauté. Rached RASSAA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com