Basket/ Play-Off (3ème J) : Le S.N et l’U.S.M confirment





Le S.N réalise un sans faute retentissant à la lumière d’un troisième succès d’affilée, la J.S.K réagit intempestivement et l’U.S.M honore son statut de voyageur émérite. Pour le C.A, E.Z.S et à un degré moindre l’E.S.R, l’heure est aux interrogations lancinantes. Royale affiche à laquelle étaient conviés les férus du basket à Nabeul, puisqu'elle donnait à voir une empoignade entre les deux lauréats de l’exercice écoulé. Même si ce fut laborieusement, les Potiers ont pu contrôler de bout en bout la partie. A Ezzahra, la bande à Aouij continue de manger son pain noir. Les Banlieusards du Sud rééditent presque toujours le même scénario: une première mi-temps très approximative, un troisième quart-temps de feu puis l'effondrement. En effet, à titre indicatif, à mi-chemin du premier quart-temps, ils accusaient déjà un déficit de 10 points (6-16) puis 12 points à la 10’ (16-28). Les Kairouanais, qui évoluaient pour la circonstance sans entraîneur, suite à la séparation consommée avec Slim Ammar, maintinrent cet écart à la mi-temps (36-48). Le rendement modeste des Zahrois était peut-être imputable au marquage impitoyable de Njah par Souheïl Kechrid. Ce qui libéra, en revanche, les autres joueurs, notamment Ghiss, auteur de plusieurs tirs à trois points. Au troisième quart-temps, il y eut une réaction spectaculaire des locaux qui signèrent un hallucinant (11-0) au cours des 3’30’’ initiales pour revenir à (47-48). Ils parvinrent à égaliser (58-58) et même à prendre l’avantage pour la première fois à 1’ de la fin de ce troisième quart-temps (61-59) avant que celui-ci ne se stabilise sur une parité (64-64). Mais le métier et le travail de sape des Kairouanais finirent par avoir raison de l’inexpérience de certains jeunes lancés dans le grand bain par Aouij, tels que Dridi, Sdiri… qui n’ont, du reste, pas démérité. Le rouleau compresseur aghlabide se mit en marche, à la faveur de deux paniers à trois points de Marouane Kechrid et tout de s’enchaîner inexorablement pour atteindre les 18 points à la fin (69-87), sous l’œil attentif de Abdessattar Elloumi, le nouveau coach kairouanais, observateur attentif avant sa prise en mains effective de l’équipe, entamée hier. La rencontre entre Radésiens et Monastiriens fut une vraie valse à trois temps: un premier quart-temps dominé par les visiteurs (13-21), un second qui vit les Banlieusards leur rendre la pareille (30-30 à la pause) et une deuxième mi-temps caractérisée par un haletant chassé-croisé. A 50’’ de la fin du match, l’égalité parfaite régnait toujours (56-56). La balance pouvait pencher d’un côté comme de l’autre, mais les Monastiriens furent plus heureux à la fin. Une victoire au forceps et dans la douleur pour les uns et un revers qui ne doit nullement mettre en cause les progrès frappants des autres. Wahid SMAOUI _______________ * Résultats S.N - C.A (66-57) E.Z.S - J.S.K (69-87) E.S.R - U.S.M (56-58)


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com