Enseignement de base : Des conseils pédagogiques dans toutes les écoles avant fin avril prochain





Le ministère de l’Education et de la Formation a abrité hier un atelier de travail consacré à l’étude des mécanismes à mettre en œuvre pour la création des Conseils pédagogiques dans mes écoles de base, conformément aux instructions du texte réglementaire relatif à l’organisation de la vie scolaire dans le cadre du projet de la réforme de l’enseignement. Tunis-Le Quotidien L’atelier d’hier a été consacré à l’étude des mécanismes à mettre en œuvre pour la création de ces nouvelles structures dans un premier temps dans les écoles de base. Les participants à cet atelier à savoir les représentants du ministère et du syndicat de base de l’enseignement de base ont passé en revue plusieurs points portant sur le rôle et les compétences qui seront attribuées aux Conseils pédagogiques dans le cadre de la réforme de l’enseignement qui accorde une grande importance à la participation des différentes parties concernées. Après la délibération entre syndicalistes et représentants du ministère, il a été décidé de fixer au 30 avril, la date limite pour la mise en place d’un Conseil pédagogique dans chaque institution d’enseignement de base. L’élection des membres des Conseils pédagogiques s’effectuera parmi les instituteurs à raison d’un instituteur pour chaque niveau d’enseignement. La présidence du Conseil pédagogique sera par ailleurs confiée de manière systématique au directeur de l’école primaire. Les fonctions de ces Conseils pédagogiques se limiteront en fait aux aspects consultatifs et n’interviendront pas au niveau de la prise de décisions. Elles portent sur des questions d’ordre pédagogique qui concernent le suivi et l’évaluation du fonctionnement de l’établissement. De même, les Conseils pédagogiques auront la tâche de proposer des projets de réformes intérieures dans les établissements auxquels ils font partie et qui pourraient toucher l’horaire scolaire. Celui-ci pourrait être modifié en fonction des circonstances et selon les besoins des élèves et des enseignants ainsi que la répartition des classes et des horaires des cours au début de chaque année scolaire. M. Mohamed Karrou, directeur général de l’enseignement de base, a indiqué lors de cette rencontre, que l’objectif primordial recherché est de trouver un consensus entre les différentes parties notamment avec la base syndicale en vue de faire de ces Conseils des structures qui concrétisent les objectifs que comporte l’approche de l’enseignement de base par compétence. A ce niveau, M. Moncef Zahhani, secrétaire général du syndicat de l’enseignement de base a affirmé qu’il faut utiliser à bon escient ces nouvelles structures et ne point limiter leurs fonctions à des formalités. Sur un autre plan, les syndicalistes ont mis en question la structuration des Conseils pédagogiques qui accorde aux directeurs d’écoles le statut de président du Conseil, ce qui leur permettra en fait de monopoliser le pouvoir de décision. M. Abdessalem Dimassi, chargé de mission auprès du ministre de l’Education et de la Formation, a indiqué à ce propos que les Conseils pédagogiques ne disposent d’aucune vocation de direction administrative. “Leur rôle est purement consultatif avec un aspect éducatif”, a-t-il précisé. H.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com