Les attaques contre la police irakienne s’intensifient : Guerre d’usure





* Jaâfari obtient l’investiture de la liste chiite Un GI a été tué à Al Anbar deux policiers et deux civils ont été tués dans un attentat-suicide à Bagdad qui a fait également 30 blessés parmi les membres de la police alors que l’Islamiste Ibrahim Jaâfari a été désigné hier au poste de Premier ministre en Irak. Le Quotidien-Agences L’armée américaine annonçait la mort d'un Marine tué au combat lundi dans la province d'Al-Anbar, à l'ouest de Bagdad, ce qui porte à quatre le nombre de soldats américains tués en action pour la seule journée de lundi. Par ailleurs, une attaque-suicide a été menée contre un convoi de commandos du ministère de l'Intérieur, dans l'ouest de Bagdad, selon une source de ce ministère. "Deux membres des commandos du ministère ont été tués ainsi que deux civils et 30 policiers ont été blessés lorsqu'un kamikaze a jeté sa voiture contre un convoi de cette force à la place An-Noussour, dans l'ouest de Bagdad", a déclaré une source de ce département ministériel. A Mossoul (nord), une voiture piégée a explosé hier au passage d'un convoi américain, sans faire de victimes irakiennes, ont affirmé des témoins. Selon l'un des témoins, Kassem Abdel Rahmane, l'explosion a endommagé un véhicule militaire. L'armée américaine n'était pas joignable dans l'immédiat pour indiquer si l'attaque avait fait des victimes parmi ses soldats. Par ailleurs, les corps de deux soldats irakiens ont été retrouvés et quatre gardes d'installations pétrolières ont été blessés lundi à Baïji dans deux attaques séparées au nord de Bagdad. * Jaâfari, Premier ministre L’Islamiste Ibrahim Jaâfari a été désigné hier à l’unanimité candidat de la liste chiite victorieuse aux élections du 30 janvier, au poste de Premier ministre en Irak. Cette annonce a été faite par le chef de la liste de l’Alliance unifiée irakienne, Abdel Aziz Hakim, dans une conférence de presse à Bagdad. Cette liste incluant la formation de Hakim, a obtenu 140 sièges des 275 que compte l’Assemblée nationale transitoire. «Le docteur Jaâfari a été désigné à l’unanimité», a déclaré Hakim, chef du principal parti chiite irakien, le Conseil suprême de la révolution islamique en Irak (CSRII). Cette nomination fait de Jaâfari le favori pour le poste de Premier ministre qui doit être désigné à l’unanimité d’un Conseil présidentiel, dont les trois membres (chef de l’Etat et deux vice-présidents) doivent être choisi par les deux tiers du Parlement. «La décision a été prise à l’unanimité en dépit de la présence d’autres personnalités capables d’assumer cette tâche, à commencer par Adel Abdel Mehdi Husseïn Chahristani et le docteur Ahmed Chalabi», a ajouté Hakim. Intervenant dans la conférence de presse, Chalabi, un chiite laïc qui dirige le Congrès national irakien (CNI), a indiqué s’être retiré de la course pour la nomination du Premier ministre afin de «préserver l’unité de l’alliance». Jaâfari a ensuite pris la parole pour souligner qu’il ferait du rétablissement de la sécurité sa priorité absolue. Auparavant, le parti de Jaâfari, Dawa, avait annoncé que son chef avait obtenu l’investiture de la liste chiite au poste de Premier ministre. Le porte-parole du parti Dawa, Jawad Maliki, avait indiqué que Chalabi s’était retiré de la course «à la dernière minute». * Les Kurdes se rassemblent La liste kurde, arrivée en deuxième position avec 75 sièges, a été rejointe par le Groupe islamique du Kurdistan, qui a annoncé avoir rejoint l'alliance kurde pour former un bloc parlementaire de 77 députés dans la prochaine assemblée. La liste de l'alliance kurde, formée par les deux grandes formations kurdes, le Parti démocratique du Kurdistan (PDK) de Massoud Barzani et l'Union patriotique du Kurdistan (UPK) de Jalal Talabani, a officiellement posé la candidature de Talabani pour le poste de président ou de Premier ministre.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com