Sommet Bush-Poutine : Retrouvailles sur fond de tension





George W. Bush et Vladimir Poutine se sont rencontrés hier après-midi à Bratislava pour un sommet sous haute surveillance, rendu délicat par l'insistance du président américain à voir les pays de l'ex-URSS basculer dans le camp des démocraties pro-occidentales. Toutefois Bush et Poutine se sont tombés d'accord pour qu'Iran et Corée du Nord n'aient pas l'arme nucléaire. Le Quotidien-Agences Le président américain George W. Bush a affirmé hier à cet effet qu'il avait dit à son homologue russe Vladimir Poutine qu'il était "préoccupé" par la conception de la démocratie de Moscou, à l'issue d'un sommet entre les deux hommes. Tout au long de son voyage, George W. Bush a fait monter la tension avec la Russie, en faisant de multiples rappels à l'ordre sur la démocratie. "Nous entretenons une relation constructive avec la Russie (...). Une telle relation me permet de lui rappeler que j'estime que la Russie est un pays européen. Et les pays européens épousent les mêmes valeurs que l'Amérique", a affirmé George W. Bush mardi à Bruxelles. Le président américain a souligné qu'il comptait rappeler à son homologue russe les principes fondamentaux de la démocratie, comme l'Etat de droit, le respect des droits de l'Homme et la liberté de la presse. Mais Vladimir Poutine a déjà répliqué en affirmant qu'il était "opposé à l'utilisation d'une telle problématique". Les Etats-Unis sont également irrités par la volonté de Moscou de coopérer avec l'Iran sur le nucléaire civil et de vendre des missiles anti-aériens à la Syrie. Le patron du secteur nucléaire civil russe, Alexandre Roumiantsev, doit précisément se rendre aujourd’hui à Téhéran pour signer un accord clé qui doit permettre la mise en service de la première centrale nucléaire iranienne construite par la Russie. La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a cependant prévenu, avant le voyage européen de son patron, qu'isoler la Russie serait une erreur. * Consensus sur l’Iran Le président George W. Bush a affirmé hier que les Etats-Unis et la Russie étaient d'accord pour que l'Iran et la Corée du Nord n'aient pas l'arme nucléaire, à l'issue d'un sommet avec Vladimir Poutine. "Nous nous sommes mis d'accord pour que l'Iran n'ait pas l'arme nucléaire. J'apprécie que Vladimir fasse preuve de compréhension sur ce dossier. Nous avons eu un dialogue très constructif sur la manière de parvenir à un objectif commun", a dit Bush dans une conférence de presse commune. "Nous sommes d'accord pour que la Corée du Nord n'ait pas l'arme nucléaire", a ajouté le président américain qui a dit que les deux pays allaient "travailler étroitement ensemble" sur cette question. Pour George W. Bush, le sommet dans la capitale slovaque est la dernière étape d'une tournée de quatre jours en Europe, surtout destinée à sceller une réconciliation avec l'Union européenne après les querelles sur l'Irak. Visiblement heureux, le président américain a pris à la mi-journée le seul bain de foule de son voyage, serrant, après un discours en plein air, les mains de dizaines de Slovaques enthousiastes malgré la tempête de neige qui soufflait sur la capitale. Juste avant son sommet avec Vladimir Poutine, le président n'a pas craint de vanter, dans sa déclaration à la foule, les révolutions pacifiques en Géorgie et en Ukraine et a prédit que la Moldavie et le Belarus rejoindront le camp des pays démocratiques. Ces déclarations ont immédiatement fait grincer les dents de la délégation russe, qui s'inquiète de voir des régimes ouvertement pro-occidentaux gagner du terrain dans l'ancienne URSS, tout autour de la Russie. Les Etats-Unis se sont toutefoie engagés hier à coopérer avec la Russie pour la faire entrer cette année dans l'Organisation mondiale du commerce (OMC), selon une déclaration commune des présidents George W. Bush et Vladimir Poutine publiée en marge de leur sommet à Bratislava. Les Etats-Unis se sont, par ailleurs, engagés hier à coopérer avec la Russie pour la faire entrer cette année dans l’organisation mondiale du commerce (l’OMC), selon une déclaration commune des présidents Bush et Poutine publiée en marge de leur sommet. ________________________ L'Iran rejette une participation U.S. Le Quotidien-Agences L'Iran a rejeté hier l'idée que les Etats-Unis soient associés aux négociations en cours avec l'Europe sur le nucléaire, estimant que cela n'arrangerait rien, voire ferait échouer les tractations. "La République islamique ne voit pas de raison pour que les Etats-Unis participent aux discussions entre l'Iran et l'Europe", a déclaré le porte-parole des Affaires étrangères, Hamid Reza Asséfi, cité par l'agence officielle Irna. "Si les Américains entraient dans ces discussions, dans le meilleur des cas cela n'apporterait rien, dans le pire cela ferait tout capoter", a-t-il dit, au moment où les Européens s'efforcent d'obtenir le soutien des Américains à leurs efforts diplomatiques pour obtenir l'assurance que les Iraniens ne fabriquent pas la bombe atomique. "Nous espérons que les Européens continueront à agir en toute indépendance", a-t-il déclaré, bien que "les Américains essaient de les persuader de ceci: vous ne pouvez pas discuter seuls avec les Iraniens". "Sur la question spécifique (de son) programme nucléaire, l'Iran est prêt à entrer en négociations avec les Etats-Unis pour prouver sa nature civile", malgré l'absence de relations diplomatiques, a toutefois déclaré Mahmoud Vaezi, chef adjoint de l'Institut iranien d'études politiques et internationales, affilié au ministère des Affaires étrangères, cité mardi soir par Irna. ________________________ Accord russo-américain sur les missiles sol-air Le Quotidien-Agences La Russie et les Etats-Unis ont signé hier à Bratislava un accord sur le contrôle des missiles sol-air portatifs, a annoncé hier le service de presse du Kremlin. L'accord a été signé par la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice et le ministre russe de la défense, Sergueï Ivanov, dans la capitale slovaque en marge du sommet entre les présidents américain et russe George W. Bush et Vladimir Poutine. "Ce texte est l'application concrète de la coopération dans la lutte contre le terrorisme. Dans ce document, les parties s'engagent à s'informer mutuellement sur les ventes de missiles sol-air portatifs à des pays tiers", a dit Sergueï Ivanov, cité par le service de presse du Kremlin. "Il ne s'agit en aucun cas de limiter ou d'interdire la vente de ces missiles", a ajouté le ministre. "De même, la Russie et les Etats-Unis, qui sont les seuls producteurs au monde de ce type d'armes, vont prendre des mesures pour engager leurs alliés à lutter contre la prolifération des missiles sol-air portatifs", a-t-il ajouté.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com