Tunis : Quatre milliards détournés et plusieurs fonctionnaires arrêtés…





Deux enquêtes ont été ouvertes conjointement par les agents de la brigade économique concernant deux affaires relatives à deux opérations de détournement de fonds qui portent sur quatre milliards de nos millimes. Jugés récemment par le tribunal de grande instance de Tunis, les inculpés dans la première affaire ont écopé de cinq ans de prison et d’une amende égale au montant détourné. Quant à la deuxième affaire , elle a été reportée à une date ultérieure... Tunis - Le Quotidien A deux mois d’intervalle, les agents de la brigade économique ont réussi à élucider le mystère qui entoure deux opérations de détournement de fonds. La première affaire a eu lieu dans les services d’une importante entreprise étatique spécialisée dans l’importation du papier. Un fonctionnaire procédait, en effet, depuis plusieurs mois à un trafic douteux relatif à l’émission de fausses factures concernant des transactions fictives et portant sur l’importation du papier... Ce manège a rapporté au fonctionnaire un milliard de nos millimes. Un contrôle de routine dans les entrepôts de l’entreprise a permis, en outre, de découvrir les activités douteuses de ce commis de l’Etat. Arrêté et interrogé, le suspect est passé aux aveux dévoilant au passage l’identité de son complice. Traduits dernièrement devant le tribunal de grande instance de Tunis, les deux accusés ont écopé de cinq ans de prison ferme et d’une amende égale au montant détourné. Sous le même titre, le même tribunal a examiné une affaire similaire mais qui concerne cette fois-ci cinq banquiers dont deux femmes qui, en un laps de temps, ont réussi à s’approprier une somme d’argent assez importante dépassant les trois milliards de nos millimes. Les accusés, un chef d’agence, deux responsables du service crédit et deux donneurs d’ordre ont accordé plusieurs crédits à des clients fictifs encaissant les montants de ces prêts. Ils ont également mené plusieurs opérations bancaires ciblant les comptes de plusieurs clients de la banque qui ont été victimes de dépassements en tout genre, allant du retrait partiel de certaines sommes jusqu’à la liquidation totale et la fermeture de ces comptes. Après plusieurs plaintes émanant des clients, la Direction générale de ladite banque a ouvert une enquête interne ayant conduit à la découverte de ce trafic. La banque a ensuite saisi le ministère public. Suite à quoi, les cinq suspects ont été arrêtés. Après avoir été interrogés, ils ont avoué les faits qui leur sont reprochés et inculpés de détournement de fonds, d’abus de confiance et de faux et usage de faux. Lors d’une audience, tenue récemment, la cour a décidé de reporter l’examen de cette affaire à une date ultérieure, rejetant la demande de la défense concernant l’accord aux accusés de la liberté provisoire. H.M


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com