Play-Off (4ème J.) : L’U.S.M. s’empare du leadership





Hormis l’E.S.R qui s’est offert une promenade de santé, les deux rencontres au sommet entre l’U.S.M et le S.N, et la J.S.K et le C.A, ont donné lieu à des empoignades âprement disputées et indécises jusqu’au bout. Pour l’heure, c’est l’U.S.M qui prend le commandement, la suite s’annonçant passionnante à couper le souffle. Les Usémistes n’ont donc pas raté l’opportunité de faire le plein chez eux (ils l'ont d’ailleurs aussi bien fait à l’extérieur), notamment face à leurs principaux rivaux à savoir la J.S.K et le S.N. Contre les Potiers, les Khanfir et consorts ont quelque peu subi lors de la première mi-temps, survenue sur un passif de sept points (26-33) après qu’ils eurent mené à la fin du premier quart-temps de trois points (16-13). Lors du troisième quart-temps, les Monastiriens sont parvenus à refaire leur retard et même à devancer leurs vis-à-vis de trois points (52-49). Au début du quatrième quart-temps, les Nabeuliens sont revenus à hauteur de leurs antagonistes, jusqu’à 3’30’’ environ de la fin (65-63). Ils en resteront d’ailleurs là et seront incapables de signer le moindre point durant ce laps de temps, une éternité en fait, en basket. Entre-temps, les locaux ajouteront quelques points jusqu’au panier final de Hosni Saïed à 2’’ de la fin (71-63). A Kairouan, la J.S.K a essuyé bien des sueurs froides face à un excellent C.A qui l’a littéralement débordée lors des deux premiers quarts-temps au cours desquels les Zahi et consorts ont marqué la bagatelle de 55 points (27+28). C’est ainsi que la réussite en attaque a été quasiment totale, si bien que les Clubistes parvinrent à la pause avec douze points d’écart à leur avantage (43-55). Et ce n’est qu’à partir du troisième quart-temps que le compte à rebours a commencé en faveur des Kairouanais qui, après plusieurs formules essayées par leur coach, ont semblé trouver la parade défensive la plus adéquate. Les locaux ont pu, de la sorte, grignoter des points pour arriver à la 30’ avec un passif de sept point (62-69) poursuivant leur inexorable retour au score, aidés par un public de rêve. A 3’ de la fin du match, les Vert et Blanc égalisèrent à 76 partout. A 2’20’’, ils menaient de cinq points (83-78). A 1’40’’, Boulaâbi signa un panier (83-80). A 15’’, le score était de (85-82) et Souheïl Kechrid avait la possibilité de tuer le match, mais il rata les deux lancers-francs qu’il avait obtenus, opportunité que ne dilapida pas Mejdi Boulaâbi côté C.A, qui transforma la même sentence pour porter le score à (85-84). Sur la remise et à 10’’, Marouène Kechrid bénéficia à son tour de deux autres lancers-francs. Il n’en transforma qu’un seul (86-84). Le suspense était à son comble, mais Dhifallah, dans une ultime tentative (à 2 points celle-ci), ne permit pas aux siens d’aller jusqu’aux prolongations. La J.S.K a donc réussi l’essentiel, commençant, au passage, à retrouver sa meilleure articulation. Quant au C.A, il a donné à voir des signes évidents de redressement, annonciateurs d’un retour fracassant. Enfin, à Radès, l’Etoile locale a confirmé tout le bien que l’on pensait de cet ensemble. Après une parité à (22-22), lors du premier quart-temps, les Hajri, Ben Hassine, Ben Douissa (finalement gracié par le BD radésien) au niveau des tirs, Bra, à celui du rebond, notamment offensif, permirent à leur équipe de boucler la mi-temps à (50-39) et le troisième quart-temps à (77-46), c’est-à-dire pas moins de… 31 points d’écart. Lors du quatrième quart-temps, les Radésiens desserrèrent leur étreinte pour signer un partiel assez déficitaire de (12-20), se contentant d’un écart final de 23 points (89-66). A réaliser les ambitions dévorantes des Radésiens, l’on comprend que les héritiers de feu Bouhima ne semblent pas se contenter de la quatrième place, la dernière qualificative au super play-off. Concernant E.Z.S, et même si mathématiquement la qualification reste possible, le cœur ne semble pas y être. Wahid SMAOUI _______________________ Résultats U.S.M - S.N. (71-63) J.S.K. - C.A. (86-84) E.S.R. - E.Z.S. (89-66)


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com