Meurtre de la Rue de Marseille : De Kerch El Ghaba à Tunis, la mort guettait le portier





Le portier tué avant-hier aux alentours de dix-neuf heures devant un restaurant situé à la rue de Marseille (centre-ville de Tunis), a payé de sa vie le vol de sa moto. De vieilles rancunes provoquées par une femme sont à l’origine du drame. Tunis-Le Quotidien Quelques coups de couteau ont suffi pour mettre fin à la vie de l’employé du restaurant. Il est vrai que la nature de son travail l’exposait à pas mal de risques, vu l’état des clients qui fréquentent ce genre d’établissement. Néanmoins, le drame qui s’est produit avant-hier est toujours sujet à plusieurs interrogations. Il faut dire qu’il y a du mal à admettre que pour une histoire de vol de moto, quelqu’un allait être froidement et gratuitement assassiné. Raison pour laquelle “Le Quotidien” a tenté dans ce reportage de lever le voile sur cette affaire qui continue à nourrir les discussions dans les cafés et restaurants du centre-ville, d’autant que la victime est une figure très connue dans le “milieu” de la nuit. Dans l’entourage de la direction du restaurant où eut lieu ce meurtre, on n’a d’autres explications que cette banale et idiote histoire de moto qui est à l’origine du drame. Un énergumène âgé entre vingt-cinq et trente ans aurait été remarqué par le portier rodant autour de l’endroit où était garé le deux-roues. C’est-à-dire dans un couloir qui sépare le restaurant d’une cafétéria située dans la même rue. Au moment des faits, la victime était en train de surveiller la porte d’entrée de l’établissement. Comme tous les jeudis, le restaurant est pris d’assaut par un nombre important de clients. Alors, on sélectionne au maximum ces clients afin d’éviter les problèmes pouvant survenir par la suite. C’est alors que le portier avait observé une silhouette pénétrant dans le couloir. En allant jeter un coup d’œil, il fut surpris par un jeune homme qui lui a asséné plusieurs coups de couteau avant de prendre la fuite. Gisant dans une mare de sang, le corps de la victime a été découvert peu de temps après. Il fut transporté dans les services de la médecine légale de Tunis après l’achèvement des procédures d'usage. On aurait pu en rester là n’eussent été ces informations obtenues auprès de quelques personnes qui habitent le même quartier que la victime. Il semble qu’une histoire de femme réside derrière ce meurtre. Il y a quelque temps, en effet, le portier serait intervenu pour sauver une fille de “nuit” qui fréquentait les restaurants du centre-ville après qu’un jeune homme ivre mort avait tenté de l’agresser. D’autres rumeurs confirment que ce jeune homme était l’amant de la fille en question et le portier le lui a “piquée” pour en faire sa maîtresse. Depuis, le jeune homme n’a pas cessé de menacer le portier allant jusqu’à lui annoncer le jour de sa mort. Le tueur aurait exécuté sa menace en venant avant-hier sur le lieu de travail du portier. Il l’a attiré dans ledit couloir et la suite, on la connaît. Une information judiciaire a été ordonnée. Les agents de police du poste de la rue de Yougoslavie ont été chargés de l’enquête. Aux dernières nouvelles, les enquêteurs ont réussi à identifier l’auteur de ce crime. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com