Musique : Paroles de crooners





C’est une rencontre musicale inédite tenue au club culturel Tahar Haddad au cours de laquelle Michaël Craknell nous a fait voyager dans le blues et le jazz anciens. Il s’agissait d’une séance d’écoute des meilleures compositions de plus d’une douzaine de jazzmen et de bluesmen qui ont marqué l’histoire de la musique aux Etats-Unis. Parmi les chanteurs présentés, on trouve Pat Boone, Nat King Cole, Perry Como, Beddy Greco, entre autres… A travers les célèbres compositions de ces chanteurs, Michaël Craknell a tenté de défnir le concept de “crooners”, et le rôle de ce type d’artistes. “Il n’y a pas de définition précise des “crooners” qui sont des hommes —et pas seulement des chanteurs— qui interprétaient les paroles, en accompagnant les instrumentistes”, explique ce présentateur. Parmi les chants interprétés, on trouve aussi bien des paroliers et romantiques que celles traitant de la résistance, de la méfiance entre autres. Pour illustrer cette tendance artistique qualifiée de “Musique en voie de disparition”, M. Craknell a procédé à une visualisation des meilleurs chants des “crooners” en voie de disparition. Parmi ces chants on cite “An East if the sun, and west of the moon” (traduisez “A l’est le soleil et à l'ouest la lune”) de Frank Sinatra. “Unforgettable” (inoubliable) de Nat King Cole, “Love Letter in the sand” (Lettre d’amour dans le sable) de Pat Boone, “I could write a book” (Je pourrais écrire un livre) de Carmen M.C Rae. Ces paroles de crooners ont fait voyager l’assistance dans la période faste du jazz. Ousmane WAGUE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com