Jaâfari au Kurdistan : Vers une alliance entre Chiites et Kurdes ?





L'islamiste Ibrahim Jaâfari, candidat de la liste chiite victorieuse des élections du 30 janvier au poste de Premier ministre, est arrivé hier dans le Kurdistan où il a entamé des discussions avec le chef kurde Massoud Barzani sur la formation du prochain exécutif. Salaheddine-Agences Jaâfari, accompagné de cinq élus de sa liste est arrivé à bord d'un hélicoptère dans la localité de Salaheddine, à 30 km au nord d'Erbil. Il n'a pas fait de déclaration à la presse et s'est rendu dans la résidence du chef du Parti démocratique du Kurdistan (PDK), où il a commencé ses discussions. Le PDK de Barzani est l'un des deux piliers, avec l'Union patriotique du Kurdistan (UPK) de Jalal Talabani, de la liste d'alliance kurde arrivée en deuxième position après celle de Jaâfari. Théoriquement, la liste de l'Alliance unifiée irakienne de Jaâfari, avec 140 élus et celle de l'Alliance kurde qui a fait élire 75 députés, peuvent réunir au sein de l'Assemblée de 275 sièges, la majorité des deux tiers nécessaire à la désignation d'un président et de deux vice-présidents. C'est ce conseil présidentiel de trois membres qui aura à désigner à l'unanimité le chef du prochain gouvernement irakien. La liste d'alliance kurde a posé la candidature de Talabani pour le poste de président. Avant la rencontre Mohammed Ihsane, chargé des droits de l'homme au sein du PDK a déclaré que les Kurdes "n'ont jusqu'ici conclu aucune entente avec d'autres listes" et rappelé les conditions de la liste kurdes pour une alliance au sein du Parlement. "Nous voulons pour cela la reconnaissance du système fédéral dans un Irak démocratique, le retour de la ville de Kirkouk au sein du Kurdistan et le maintien des peshmergas" (les combattants des deux partis kurdes)», a-t-il dit. "Nous ne voulons pas d'un Etat islamique à l'instar de l'Iran et nous voulons obtenir des portefeuilles ministériels importants", a-t-il conclu. Une élue de la liste de Jaâfari, Maryem Taleb Raïs, a indiqué que la visite était destinée à "rapprocher les points de vue et préparer la prochaine étape", consistant à former le nouvel exécutif irakien. "Jaâfari va sûrement évoquer la formation du prochain gouvernement", a ajouté cette élue qui fait partie du comité de neuf membres chargé des contacts avec les autres listes qui seront représentées dans la future assemblée. Sur le terrain, neuf Irakiens, dont sept civils, ont été tués dans différentes attaques à Bagdad et dans d’autres régions d’Irak au cours des dernières 24 heures. L’armée américaine a affirmé de son côté que des soldats irakiens avaient tué dans le centre du pays huit rebelles et capturé onze autres, sans préciser la date de cette opération.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com