Ben Ali ordonne : Un programme d’action pour soutenir le secteur du textile





Le Président Zine El Abidine Ben Ali a présidé hier un Conseil ministériel consacré à l’examen du secteur du textile et de l’habillement à la lumière des défis auxquels fait face ce secteur vital qui occupe une place de choix dans l’économie nationale aux plans de la production, de l’emploi et de l’exportation. Carthage - TAP Le Chef de l’Etat a, en début de réunion, mis l’accent sur la nécessité de doter ce secteur de tous les moyens lui permettant d’être au diapason du progrès et de faire face à la vive concurrence résultant du démantèlement des accords multifibres. Après avoir passé en revue la situation du secteur et les moyens d’atteindre ces objectifs avec l’efficience requise, le Chef de l’Etat a ordonné la mise au point d’un programme d’action cohérent, axé sur les mesures suivantes: 1. Assistance technique au profit des entreprises afin de les aider à passer de la sous-traitance à la co-traitance, et élargissement du champ de fabrication du produit fini afin de réaliser un surplus de valeur ajoutée. A cet égard, le Président de la République a ordonné d’engager la réalisation d’un plan spécial qualité dans un certain nombre d'entreprises du secteur, le financement de telles actions devant être assuré par le Fonds de modernisation de l’industrie et le Fonds d’accès aux marchés extérieurs. 2. Renforcer les fonds propres d’un certain nombre d’entreprises afin de les aider à passer de la sous-traitance à la co-traitance, grâce à une intervention spéciale du Fonds de développement de la compétitivité industrielle. 3. Mettre en place un mécanisme pour aider les entreprises du secteur à opérer leur restructuration financière et promouvoir ainsi leurs capacités et retrouver leur équilibre. 4. Prévoir des encouragements spécifiques aux activités de finissage, accorder aux entreprises opérant dans ce domaine des facilités en ce qui concerne le raccordement aux réseaux du gaz, de l’eau potable et de l’assainissement, et créer une zone réservée à cette activité à “El-Agba”, dans le Grand-Tunis. 5. Créer une société anonyme chargée de la réalisation, de la gestion et de la commercialisation du technopole textile de Monastir et de la zone industrielle réservée au finissage d’El-Agba. 6. Intensifier les contacts avec les structures de l’Union européenne dans le cadre des relations de partenariat avec cet ensemble afin de mieux coordonner les efforts dans ce domaine. 7. Œuvrer à l’attraction de plus d’investissements extérieurs à la faveur du contact direct avec les investisseurs et mettre au point un programme spécial destiné à faire connaître le secteur à l’étranger. 8. Encourager un meilleur accès aux circuits de distribution dans les marchés d’exportation. 9. Accorder davantage d’intérêt aux ressources humaines opérant dans ce secteur par le renforcement de la formation et de l’encadrement. 10. Mettre à la disposition du Centre technique textile (CETTEX) les moyens financiers et humains nécessaires pour lui permettre de mener à bien la mission qui lui est dévolue. Le Chef de l’Etat a souligné la nécessité d’accélérer la concrétisation de ces mesures et d’en assurer le suivi de manière à renforcer ce secteur et de renforcer sa compétitivité, à l'intérieur et à l’extérieur du pays.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com