Handball/ Mondial 2005 – Groupe D : L’Allemagne au-dessus du lot





Les Allemands devraient en principe arriver en tête du groupe sans trop de problèmes. A partir de là, l’enjeu se limitera à la lutte pour les trois autres places qualificatives au tour préliminaire. Et là aussi, le pronostic ne semble pas difficile à faire au regard des forces en présence. Le Brésil et le Qatar ne devraient donc, a priori, pas faire partie du trio qualifié au 2ème tour. Comme quoi, la lutte se limitera à des duels entre la Serbie Monténégro, la Norvège et l’Egypte pour accrocher une place derrière l’Allemagne. C.O. _____________________________ Allemagne : Une équipe totalement renouvelée Premier champion du monde de l’histoire, lors de l’édition 1938 à domicile, l’Allemagne n’a plus connu les lauriers depuis sa réunification. En effet, le dernier titre mondial pour les Germaniques remonte à 1978, au Danemark, du temps de la RFA. Depuis les Allemands ont juste remporté le dernier championnat d’Europe en Slovénie au début de l’année 2004. Ceci ne les empêche pas de faire figure de favoris à chaque épreuve à laquelle ils participent. D’ailleurs, ils ont souvent échoué sur la dernière marche, dont les deux dernières en date face à la même équipe, la Croatie, qui les a battus en finale, aux J.O. 2004 à Athènes et au Mondial 2003 au Portugal. Cette fois encore, les Allemands font partie des grosses côtes du Mondial 2005, même si l’équipe sera handicapée par les blessures. D’ailleurs, le coach allemand Heiner Brand n’emmènera que cinq membres de l’équipe médaillée d’argent olympique. Mais la jeune garde semble tout aussi compétitive au vu du niveau dont elle fait preuve dans un championnat local des plus relevés, même si Brand fait la fine bouche en affirmant «ne pas attendre de miracle» de ses jeunes. Alors, les champions d’Europe se contenteront-ils de gagner du temps et d’engranger de l’expérience pour le Mondial 2007 comme l’affaire Brand ? On verra bien. Egypte : Les moyens d’aller loin Première nation arabe et africaine à avoir disputé une demi-finale de championnat du monde, l’Egypte a désormais acquis ses lettres de noblesse. Et même si elle semble marquer le pas depuis, l’équipe des Pharaons n’en a pas moins reconquis le titre continental grâce à une jeune génération qui semble marcher sur les traces de ses aînés. Dans ce groupe D, il y a eu tout suffisamment la place pour passer au tour principal à partir duquel les Pharaons pourront envisager de rééditer l’exploit réalisé en 2001 en France, d’autant plus que si l’on exclut l’Allemagne, l’Egypte a les moyens de rivaliser avec toutes les autres équipes du groupe et avec des arguments solides. Norvège : Objectif limité Loin de valoir leurs homologues scandinaves, suédois et danois, les Norvégiens ont souvent du mal à percer, même à l’échelle continentale. Dotée d’un palmarès quasiment vierge, la Norvège ne peut donc que se contenter de viser le passage au tour suivant. Une mission qui ne s’annonce pas aussi impossible au vu des forces en présence dans ce groupe. Ensuite, au tour principal, ce sera une autre paire de manches et là, les troisièmes représentants de la Scandinavie risquent vraiment d’y laisser des plumes. Brésil : A la recherche de performance Au pays du football samba, le handball n’a jamais pu inscrire ses lettres de noblesse. Quelques participations clairsemées ça et là entre J.O. et Championnat du monde ne peuvent suffire à développer une discipline qui a du mal à percer localement. Au final, les Brésiliens sont toujours installés aux derniers rangs des épreuves auxquelles ils participent. Cette fois encore, les Cariocas auront du mal à être performants et à éviter le rang qui est le leur, surtout dans, un groupe où on les voit mal recueillir quelque chose à part un résultat positif face à l’autre Petit Poucet du groupe, le Qatar. Et encore! Serbie-Monténégro : Le challenger L’éclatement de la Yougoslavie a lourdement handicapé une nation qui arrivait très souvent à lutter à armes égales avec les meilleurs. Cependant, les Serbo-monténégrins n’ont pas mis plus qu’une décennie pour se restructurer avec, à la clé, deux médailles de bronze de suite aux Mondiaux 1999 en Egypte et 2001 en France. Encore une fois donc, les Serbo-monténégrins se présenteront dans la peau de challenger avec suffisamment d’arguments pour créer la surprise. Dans ce groupe, où seule l’Allemagne semble au dessus du lot, ils ne devront donc pas trop souffrir pour passer au tour suivant. Qatar : Pour progresser Juste au lendemain de la Coupe du Golfe qu’ils ont perdu à domicile au profit du Bahreïn, et en l’absence des deux autres grands de la région, à savoir le Koweït et l’Arabie saoudite, les Qatariens se sont rendus en France pour effectuer un stage. Ils y ont disputé deux tests amicaux face au champion local, l’équipe de notre Sobhi Sioud national, le Montpellier H.B. Cela risque toutefois d’être insuffisant pour arriver à s’en sortir d’un groupe où ils auront du mal à faire le poids avec les favoris. Ce sera toutefois une occasion propice pour progresser encore un peu plus.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com