Tunisie – Angola : La victoire d’entrée !





Mondial 2005 (Gr. A -1ère J.) - Salle de Radès (17h00) - Direct TV T7 Enfin, le grand jour qu’on attendait tant est arrivé. Après la cérémonie d’ouverture de la 19ème édition du championnat du monde, tous les regards de la planète hand seront braqués sur la Tunisie. Les Tunisiens auront l’honneur d’ouvrir le bal du Mondial face à l’autre équipe africaine du groupe, l’Angola. Un premier duel africain pour le match d’ouverture d’un championnat du monde est tout un symbole et la Tunisie, pays hôte, doit être fière de ce privilège. Mais au-delà de l’organisation, qui s’annonce une réelle réussite, le Sept tunisien doit prouver sur le terrain qu’il mérite cet honneur, en donnant la pleine mesure de ses potentialités et de ses ambitions. * La balle dans le camp des joueurs Tout le monde connaît l’importance d’une première victoire dans ce genre de tournoi et son impact sur la suite des événements. Aussi, tout la concentration des nôtres, responsables, staff technique et joueurs, est-elle centrée sur cet objectif. Nul doute qu’un succès en match d’ouverture, même face à un adversaire à la portée des Tunisiens sur le papier, est de bon augure pour les prochains matches. Mais il faut faire attention à un adversaire qui n’a d’autre ambition que de brouiller les cartes et de tirer le maximum de profit de cette première participation au Mondial. L’Angola a démontré lors de la CAN 2004 en Egypte toutes les qualités de son handball en s’emparant de la 3ème place qualificative au Mondial aux dépens de l’Algérie. L’esprit des Angolais sera dégagé de toute pression. Rien que le fait d’être présents dans ce Mondial constitue pour eux une victoire. De ce fait, ils auront tout à gagner et rien à perdre dans ce tournoi. Un tel état d’esprit risque de leur donner des ailes. C’est pour cette raison que les Tunisiens doivent faire doublement attention et ne pas céder à la facilité. Et pour cause. Dans ce genre de compétition de niveau mondial, aucune équipe n’est à l’abri d’une mauvaise surprise, quel que soit son standing. Les Mgannem, Bousnina, Sboui, Tej, Ben Aziza, Ayed, Hmam et leurs compagnons doivent avoir cela présent à leur esprit et s’inspirer de leurs homologues footballeurs qui ont réussi une CAN 2004 de rêve, en surclassant tous les ténors du foot continental, grâce à leur esprit de corps et une mentalité sans faille. * Prendre chaque match à part L’erreur qu’il faut à tout prix éviter, outre de sous-estimer nos adversaires, est de penser aux prochains matches avant leur déroulement. Chaque rencontre doit être négociée à part et préparée comme il se doit pour éviter toute mauvaise surprise, car il est connu que chaque match à sa propre vérité. Le coach Hasanefendic a certainement mis dans l’esprit de ses joueurs que le match le plus important du tournoi est celui d’aujourd’hui face à l’Angola. Le reste des rencontres seront étudiées en temps opportun et préparées en conséquence. Aussi toute l’attention, toute la concentration des joueurs seront-elles axées sur l’Angola et rien d’autre. Un premier succès peut mettre nos handballeurs dans des conditions idéales pour suivre l’aventure en toute sérénité. Moncef SEDDIK


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com