Artisanat et petits métiers : Du sang neuf pour un secteur prometteur…





Un projet de loi relatif à l’organisation du secteur de l’artisanat et des petits métiers a été adopté au cours d’une séance plénière tenue hier à la chambre des députés. Une nouvelle batterie de mesures tombe ainsi à point nommé pour mettre de l’ordre dans ce secteur florissant ... Tunis - Le Quotidien Les députés ont passé au peigne fin, dans leurs interventions, les divers problèmes inhérents au cadre législatif du secteur de l’artisanat et des petits métiers ainsi qu’à la production et la commercialisation des produits y afférents. Les édiles parlementaires ont mis l’accent, en effet, sur le contrôle des activités des artisans et des professionnels qui installent leurs ateliers au niveau de leurs propres domiciles, les difficultés d’approvisionnement en matières premières et la représentativité confuse des professionnels du secteur au sein du Conseil des métiers. Certains intervenants ont également appelé à la mise en place des consortiums afin de mieux commercialiser les produits du secteur, à élaborer une stratégie pour inciter le consommateur tunisien à acquérir davantage les produits de l’artisanat et à faciliter l’octroi des crédits aux professionnels. * Panoplie de mesures En réponse aux interventions des députés, M. Mondher Zenaïdi, ministre du Commerce et de l’Artisanat a affirmé que le projet de loi vise à contribuer à la réalisation des objectifs du programme d’avenir du Président Ben Ali sur le plan de l’emploi, de l'investissement et de l’exportation. Le ministre a fait remarquer également que le projet de loi est porteur d’une panoplie de mesures relatives à l’incitation à l’investissement dans le secteur de l’artisanat et des petits métiers telles l’annulation de la carte professionnelle, l’augmentation du nombre d’ouvriers exerçant au sein d’une seule entreprise à 15 comme seuil maximal et la possibilité de créer plus d’une entreprise ou de rassembler plusieurs entreprises au sein d’une seule zone. M. Zenaïdi a précisé, en outre, que le nouveau projet de loi insiste sur le respect de la qualité et de la dimension culturelle et de l’artisanat dans le but de conquérir le marché international en indiquant que 50 entreprises du secteur bénéficieront au cours de cette année des incitations du Fonds de conquête des marchés extérieurs. W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com