Tunis : Un fil de fer dans le “osbane” et 15 points de suture pour l’épouse





C’est un petit brin de fil de fer dissimulé à l’intérieur des andouilles de l’Aïd qui va mettre sens dessus dessous toute une vie conjugale pourtant calme et sereine. L’époux aurait-il compris que sa femme lui a joué un mauvais tour? Tunis-Le Quotidien A peine le mouton de l’Aïd fut-il égorgé, la viande désossée et les tripes nettoyées que la maîtresse de la maison a décidé d’attaquer la préparation des andouilles. C’est que le dimanche toute la famille allait se réunir pour déguster son délicieux couscous. Justement, le jour J, l’odeur émanant de la cuisine ne laissait aucun doute que le déjeuner allait être un régal d’autant que le couscous est accompagné d’un bol de lait caillé. Il faut dire que tout le monde attendait impatiemment de croquer à pleines dents les andouilles de l’Aïd, ces grosses boulettes contenant du foie, du cœur, des intestins et autres petits morceaux de viande mélangés à des plantes potagères en tout genre. Finalement, la maîtresse de maison pria les membres de sa famille de passer à table. Elle passe la première andouille à son époux qui se presse de la couper en deux avant de prendre une première bouchée. Du coup, un objet dur s’accrocha entre ses dents. En vérifiant, il tomba sur un brin de fil de fer. Rapidement, toutes les idées noires du monde lui ont sauté à l’esprit. Originaire d’une ville située dans l’ouest du pays, il ne pouvait ne pas faire le rapport avec une pratique très courante dans cette région où les femmes dissimulent ces petits morceaux de fer dans les andouilles (osbanes) et ce au cours du mois de mai afin d’ensorceler les hommes candidats au mariage ou pour garder tout simplement leur époux. Les femmes pensent que de la sorte, leurs maris seront pendant toute leur vie soumis à leurs ordres et à leur volonté. Ainsi, il fut pris d’une colère noire et s’est déchaîné contre son épouse tenant à son égard des propos injurieux. Humiliée et touchée dans son orgueil, l’épouse tenta de calmer son mari lui indiquant qu’il s’agit d’une erreur. En vain, le bonhomme furieux ramasse un bol en porcelaine et le bascule en pleine figure de sa femme lui provoquant une blessure ayant nécessité la pose de points de suture. Transportée illico dans un hôpital de la place, elle fut admise dans les services d’urgence. Elle s’en sortira avec une incapacité physique de 22%. Conformément à la réglementation en vigueur, les responsables de l’hôpital ont informé les autorités de cette affaire. Conduit au poste, le mari avoua avoir agi de la sorte pour se venger de sa femme qui voulait l’ensorceler. Il a été écroué en attendant d’être traduit en justice. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com