Torture : Human Rights Watch accuse la police irakienne





Le Quotidien-Agences Les forces de sécurité irakiennes effectuent des arrestations arbitraires et elles infligent tortures et mauvais traitements systématiques aux détenus, affirme l'association Human Rights Watch dans un rapport publié hier. A quelques rares exceptions, les autorités irakiennes n'ont rien fait pour que cessent ces mauvais traitements, affirme l'enquête de cette organisation de défense des droits de l'homme. Les conseillers étrangers qui supervisent la formation des policiers "ferment les yeux sur les mauvais traitements qui sont commis", accuse le rapport. "Le gouvernement irakien intérimaire dirigé par le Premier ministre Iyad Allaoui (...) semble prendre une part active, ou du moins être complice de ces violations graves des droits de l'homme fondamentaux. Les Etats-Unis, le Royaume-Uni et les autres gouvernements impliqués ne se sont pas non plus attaqués publiquement à ces problèmes", dénonce le document. Human Rights Watch rapporte que sur les 90 prisonniers qu'elle a interrogés en Irak, 72 ont affirmé avoir été torturés ou maltraités. "La majorité des détenus auxquels Human Rights Watch a parlé ont dit que la torture et les mauvais traitements étaient monnaie courante pendant les interrogatoires", affirme le rapport.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com