Malgré la perspective d’un retrait : Le nombre des colons en hausse





Al Qods occupée - AFP La population des colonies israéliennes de la Bande de Gaza a augmenté au cours de la seconde moitié de l’année 2004 de 5%, en dépit de la perspective d’un retrait de ce territoire cet été, selon un rapport rendu public hier par le ministère de l’Intérieur. La population des 21 colonies de Gaza a progressé de près de 5% depuis juin dernier, passant de 8.153 en juin 2004 à 8.550 personnes à la fin 2004, selon ce rapport. Pour l’ensemble de l’année 2004, les 21 colonies de la Bande de Gaza qui doivent être évacuées en 2005 dans le cadre du plan de désengagement du Premier ministre Ariel Sharon, ont connu une croissance démographique de 11% par rapport à l’année précédente, selon des données fournies début janvier par la presse israélienne. Le porte-parole des colons de la Bande de Gaza estime que le plan de désengagement “ne se réalisera jamais” et qu’Ariel Sharon ne réussira pas à évacuer les colons de leur maison, a-t-il dit au quotidien en langue anglaise “Jerusalem Post ”. Pour Yariv Oppenheimer, directeur-général de “La paix maintenant”, mouvement pacifiste israélien anti-colonisation, “ce n’est pas une coïncidence si la population a augmenté. Les colons feront tout ce qu’ils peuvent pour montrer qu’ils ne veulent pas partir. C’est important que le gouvernement ne cède pas et ne se rétracte pas dans sa décision d’évacuer les colonies”, a-t-il souligné, également dans le Post. Aux yeux de la Communauté internationale, toutes les colonies israéliennes de peuplement installées dans les territoires conquis par Israël en juin 1967 sont illégales.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com