Tunis : Une punition parentale qui tourne au meurtre





Est-ce qu’un père peut aller jusqu’à commettre l’irréparable pour se débarrasser d’une fille ayant sombré dans la toxicomanie sans réussir à s’en sortir malgré ses efforts déployés afin qu’elle revienne sur le droit chemin... ? Malheureusement oui, comme en témoigne ce drame survenu récemment du côté de Sabkhet Sidi Hassine Séjoumi... Tunis - Le Quotidien Il faisait beau, très beau même en ce 12 février 1988, d’autant qu’il s’agit d’une date inoubliable puisqu’il s’agit du jour de la naissance de sa fille aînée. Ce moment fort le marquera à jamais et restera gravé dans sa mémoire comme étant l’événement le plus important de toute sa vie. Il faut dire que l’arrivée de sa fille lui a procuré un bonheur inégalable au point de lui consacrer tout son temps oubliant au passage ses amis et même les membres les plus proches de sa famille. La jeune fille grandit dans le giron d’un père décidé à lui fournir tous les moyens pour qu’elle ne manque de rien. Il l’entoura de toute l’affection et la protection nécessaire, même pour satisfaire ses caprices les plus extravagants. Peu à peu, la jeune fille devint adolescente et aborda cette étape avec beaucoup de difficultés. C’est que ses parents et en particulier son père ne mesurant pas la gravité de la situation ont mal géré les problèmes de leur fille en donnant satisfaction à toutes ses demandes même les plus folles. A la longue, l’adolescente réussit à échapper au contrôle de ses parents. Elle multiplia du reste les relations et les amitiés pour échouer dans une bande de jeunes mal encadrés ayant élu domicile du côté de Sabkhet Séjoumi où ils s’adonnaient à la consommation de l’alcool et autres substances en mesure de leur procurer des sensations fortes. Et c’est la drogue que la jeune fille avait choisi pour «croquer la vie à pleines dents». Le temps que son père s’en rende compte et l’adolescente en était devenue accroc. Le père fit contre mauvaise fortune bon cœur et tenta de ramener sa fille sur le droit chemin. Il la ramena chez plusieurs médecins et lui fit subir des cures. Il est allé jusqu’à l’enfermer dans une chambre lui interdisant de sortir. En vain, l’adolescente a sombré définitivement dans la toxicomanie. Il lui fallait réellement un miracle pour s’en sortir. Désespéré et abattu, le père au bord de la déprime décida d’utiliser les moyens forts pour sauver sa fille. Il la conduisit, en effet au même endroit où elle consomme d’habitude de la drogue à savoir Sabkhet Séjoumi et fit semblant qu’il allait la tuer. Il voulait lui faire peur. Malheureusement la menace tourna au drame et la jeune fille succomba entre les mains de son père qui lui serrait le cou. Elle rendit l’âme alors que son père tentait de la réanimer. Conduite à l’hôpital, elle fut examinée par les médecins qui ont constaté sa mort. Le père s’est rendu volontairement aux autorités expliquant qu’il ne faisait que corriger le comportement de sa fille. Il ne voulait en aucun cas lui donner la mort. Il a été mis en détention préventive en attendant d’être entendu par un juge d’instruction. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com