Entretien Ben Ali-Raffarin : Soutien de la France à la politique du développement en Tunisie





Le Président Zine El Abidine Ben Ali a reçu hier M. Jean-Pierre Raffarin, Premier ministre français, qui a déclaré au terme de l’entrevue: Carthage-TAP “Je viens de rencontrer le Président Ben Ali. Nous avons fait ensemble un tour d’horizon complet de la situation de notre coopération bilatérale, mais aussi du dialogue euro-méditerranéen et de la situation internationale. En ce qui concerne le bilatéral, j’ai confirmé le soutien de la France à la politique de développement et de modernisation de la Tunisie. Nous sommes engagés dans une coopération bilatérale forte. Nous sommes le premier partenaire de la Tunisie et nous souhaitons le rester. Nous avons beaucoup de projets notamment dans le domaine scientifique et industriel et nous souhaitons qu’avec la Tunisie on puisse développer quelques projets dans les domaines médicaux, dans les domaines de l’agro-alimentaire, dans les domaines pour lesquels nos deux pays ont des capacités de développement fortes et nous voulons mettre en commun ces capacités. Nous avons également parlé du développement du tourisme et de l’immigration co-choisie, c’est-à-dire de l’immigration dans laquelle les deux pays, ensemble, gèrent les flux dans l’intérêt des deux sociétés avec la volonté à la fois d’intégration mais aussi de retour au pays pour les élites qui doivent participer au développement de la Tunisie. J’ai salué les grands progrès qui ont été faits dans le domaine des échanges économiques et le fait que notre balance commerciale est aujourd’hui à la fois forte et en même temps équilibrée. Nous avons parlé du dialogue euro-méditerranéen, le Président m’a dit combien il était attentif à l’évolution des programmes européens en faveur de la rive sud de la Méditerranée. Nous sentons qu’il y a une trace, un peu de déception, sur un certain nombre de politiques européennes, et la France se fera l’avocat déterminé de la Tunisie en particulier et de la rive sud de la Méditerranée en général pour que dans les perspectives financières de l’UE qui seront discutées dans les mois à venir, cette préoccupation soit clairement affirmée. Nous avons une perspective, un destin européen qui intègre le Maghreb, qui intègre le sud de la Méditerranée, et ce grand espace économique que nous voulons développer doit trouver aujourd’hui les programmes qui accompagnent les pays de la rive sud dans leur développement. Nous avons également fait un tour d’horizon sur l’UMA, sur les perspectives de l’Union du Maghreb, nous avons également parlé de la situation au Proche-Orient. Nous avons parlé de l’Irak, saluant ces résultats encourageants de la participation électorale mais nous savons que le processus sera long et complexé et qu’il mérite toute notre vigilance. Enfin, un an après la visite d’Etat de Jacques Chirac, le Président de la République, en Tunisie, nous avons fait le bilan d’une coopération politique, qui, aujourd’hui, consacre l’amitié franco-tunisienne comme l’une des meilleures qui puissent exister, et cette perspective de coopération renforcée est pour les deux pays une priorité». Au cours d’une cérémonie organisée à cette occasion, le Président Zine El Abidine Ben Ali a décoré M. Jean-Pierre Raffarin des insignes de grand cordon de l’ordre de la République, en présence du Premier ministre, du ministre d’Etat-conseiller spécial auprès du Président de la République et porte-parole officiel de la Présidence de la République, du secrétaire d’Etat français aux Affaires étrangères et des ambassadeurs des deux pays.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com