C.A. : Le réveil?





Après le décevant intermède de la Ligue des champions arabes qui ne laissera pas un souvenir impérissable dans la mémoire des Clubistes, le championnat national a repris ses droits. Du coup, les Clubistes se sont rappelés qu’ils possèdent un effectif assez riche capable des meilleures performances, retrouvant son football, la joie de jouer, de marquer et de vaincre. Résultat, un score fleuve face à un ensemble khalladi totalement submergé et qui a pris eau de toutes parts. Cette fois-ci, le coach clubiste Maâloul a opté pour une formation équilibrée dans toutes ses lignes, avec trois attaquants sur le front de l’attaque. Le résultat ne s’est pas fait attendre puisque les Clubistes ont réussi à scorer à cinq reprises , se permettant le luxe de rater un penalty par Selliti. Il est vrai que l’adversaire khalladi, limité sur tous les plans, a facilité la tâche aux coéquipiers de Yahia, l’un des joueurs les plus en vue de l’équipe clubiste. Au terme de la rencontre, toute la famille clubiste a poussé un «ouf» de soulagement, car elle appréhendait un autre faux-pas qui aurait été lourd de conséquences. Une victoire, quelle que soit l’équipe en face, est très à prendre, surtout dans la situation des Clubistes qui avaient bien besoin d’un tel succès. Elle a aussi l’avantage de redonner confiance à un groupe qui va maintenant s’accrocher à un autre objectif, le championnat national. La prochaine rencontre, dans ce contexte, face au CAB à Bizerte, constituera un véritable duel pour les Clubistes et on saura à ce moment s’ils sont vraiment lancés pour faire un parcours digne de leur rang. Moncef SEDDIK


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com