Blair semble écarter l’idée d’un départ rapide des forces britanniques





Londres-AFP Le Premier ministre britannique Tony Blair a semblé écarter hier l’idée d’un départ rapide des troupes britanniques en Irak, estimant que la Grande-Bretagne «devait rester là-bas». «Il est vrai que nous devons rester là-bas, nous devons garder le cap et non pas changer de cap, nous assurer qu’ils (les Irakiens) puissent construire leur propre démocratie avec leurs propres forces de l’ordre, leur propre économie, sous leur propre contrôle», a plaidé le chef du gouvernement travailliste, lors de la séance hebdomadaire des questions au Premier ministre à la Chambre des communes. «Un retrait prématuré» d’Irak des forces de la coalition «serait mauvais pour tout le monde», avait déjà affirmé Edward Chaplin, l’ambassadeur de Grande-Bretagne à Bagdad, dimanche. La Grande-Bretagne n’a jamais fixé de date pour le retrait de ses troupes en Irak.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com