Un vote contre “les occupants”





Le Quotidien-Agences Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Hamid Reza Assefi, a affirmé hier que la forte participation des Irakiens aux élections signifiait qu’ils étaient impatients que les troupes étrangères quittent leur pays. “En participant massivement aux élections, le peuple irakien a voulu dire qu’il ne supportait pas la présence des forces d’occupation étrangères en Irak et attendait impatiemment la fin de l’occupation”, a déclaré Assefi, cité par l’agence officielle Irna. “La République islamique espère la formation d’un gouvernement populaire et fort, avec la participation des différentes tendances irakiennes et le départ rapide des forces d’occupation”, a-t-il ajouté. Les dirigeants iraniens espèrent une victoire de la liste des partis chiites soutenus par le grand ayatollah Ali Sistani. Cette liste est dirigée par Abdel Aziz Hakim, le chef du Conseil suprême de la révolution islamique en Irak (CSRII), considéré comme proche de Téhéran. Le mouvement a été soutenu politiquement, financièrement et même militairement par l’Iran durant le règne du président irakien déchu Saddam Husseïn.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com