Des personnalités éminentes œuvrent à libérer Saddam Husseïn





Me Khalil Dlimi est le seul avocat irakien qui a rencontré l’ex-président Saddam Husseïn il y a deux mois. Me Dlimi s’est rendu récemment à Amman pour coordonner ses efforts avec le comité de défense de Saddam. Au demeurant, certaines informations font état d’efforts entrepris par des personnalités éminentes auprès des autorités américaines en vue de libérer Saddam Husseïn, quitte à l’exiler. Le Quotidien-Agences Certains membres du comité de soutien de Saddam Husseïn, cités par “Al Qods Al Arabi” sont persuadés de l’existence d’une opportunité réelle de libération de l’ex-président irakien, même si cette libération serait suivie d’une mise à l’écart de Saddam Husseïn et éventuellement de son exil. Pour eux, cette éventualité est d’autant plus plausible que les autorités américaines ne semblent point intéressées par un procès de Saddam. Les intérêts des Etats-Unis pourraient amener en effet l’Administration américaine à traiter l’ex-président irakien de la même manière qu’elle l’a fait naguère avec d’autres dirigeants, après leur éviction. Partant de là, une large alliance de plusieurs personnalités éminentes serait en train de se constituer. Cette alliance œuvrerait à présenter le dossier de Saddam Husseïn comme étant un dirigeant détenu qui devrait être libéré dans le cadre d’une quelconque transaction ou arrangement. Une telle transaction pourrait être facilitée par le fait que le régime de Saddam Husseïn est désormais révolu et que l’Irak de l’ex-président irakien n’est plus l’irak d’aujourd’hui. Sur cette base, des partisans de Saddam Husseïn œuvrent dans la clandestinité et maintiennent des contacts permanents avec la fille de l’ex-président irakien, Raghad Saddam Husseïn. Celle-ci entretient également des contacts permanents avec des Organisations internationales en vue de pouvoir visiter son père à la prison. C’est dans ce cadre qu’elle s’est rendue à Doha (au Qatar) à l’occasion de la fête de l’Aïd El Idha. De son côté, la famille de Tarak Aziz multiplie ses efforts en vue de trouver un arrangement pour l’ex-ministre irakien. C’est ainsi que Violette, la femme de Tarak Aziz, et son fils Ziad ont sollicité le Vatican et des personnalités chrétiennes de par le monde pour parvenir à une transaction.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com