Sommet de Charm El-Cheikh : Le Fatah formule ses priorités





Le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas a réuni hier à Gaza le Conseil révolutionnaire du Fatah, principal mouvement palestinien, pour évoquer ses contacts avec Israël et sa rencontre prévue mardi avec le Premier ministre israélien Ariel Sharon au sommet de Charm el-Cheikh, en Egypte. Le Quotidien-Agences "Le Conseil révolutionnaire a tenu hier une importante réunion en présence d'Abou Mazen (surnom de M. Abbas) pour discuter du sommet, des questions politiques et sécuritaires et des résultats des contacts avec Israël", a dit Nabil Abou Roudeina, porte-parole de l'Autorité palestinienne. Le Conseil révolutionnaire, une instance intermédiaire du Fatah, compte 129 membres, et plus d'une centaine d'entre eux participaient aux débats. Abbas avait rencontré avant-hier les 12 membres du Comité central du Fatah, l'instance suprême du mouvement, qui doivent reprendre leurs discussions aujourd’hui, également à propos du sommet en Egypte. "Nous entendons œuvrer afin qu'un cessez-le-feu mutuel soit proclamé par les Palestiniens et Israël au sommet de Charm El-Cheikh", a ajouté Abou Roudeina. "Nous demandons d'autre part la libération de tous les 8.000 prisonniers palestiniens détenus par Israël et espérons pouvoir régler dans les 48 heures les divergences à cet égard", a-t-il poursuivi. Le cabinet restreint israélien a donné jeudi son feu vert pour la libération de 900 prisonniers palestiniens. Selon la radio de l'armée, un premier contingent de 500 détenus devrait être relâché après le sommet de Charm El-Cheikh, et 400 autres trois mois plus tard. Abou Roudeina a encore dit que les Palestiniens "exigent le retrait israélien des villes palestiniennes de Cisjordanie, et veulent appliquer la +Feuille de route+", un plan international de paix qui prévoit la fin de la violence, le gel de la colonisation juive et la création d'un Etat palestinien. Enfin, Abou Roudeina a précisé que "la réunion d’hier à Gaza visait aussi à préparer le Fatah à ses élections internes", le 4 août, et aux élections du 17 juillet pour le Conseil législatif palestinien Parlement). Le cabinet restreint israélien a aussi donné son accord de principe pour le retrait de l'armée de cinq villes de Cisjordanie et leur transfert à l'Autorité palestinienne. Selon la radio publique israélienne, Dov Weisglass, conseiller de Sharon, doit se rendre au Caire pour établir la liste des points d'accord israélo-palestiniens en vue du sommet du 8 février. Tout en ordonnant à 4.000 policiers palestiniens de se déployer dans la Bande de Gaza pour empêcher des attentats anti-israéliens, Abbas a convaincu les groupes armés palestiniens d'observer "une période d'accalmie".


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com