Bush va présenter un projet de budget 2006 : La défense rafle la mise





Le Quotidien-Agences Le président américain George W. Bush va présenter demain un projet de budget 2006 serrant la vis à toutes les dépenses hors sécurité et défense, qui restent un gouffre pour les finances américaines avec les opérations militaires en Irak. Bush a prévenu mercredi que le budget 2006 — clos le 30 septembre — serait plus serré que ceux des années précédentes. "Je vais présenter un budget qui maintient la hausse des dépenses discrétionnaires sous le niveau de l'inflation, qui rend les baisses d'impôts permanentes et qui reste sur les rails pour diviser le déficit par deux d'ici 2009", a-t-il résumé dans son discours sur l'état de l'Union. L'inflation a atteint 2,4% en 2004 selon l'indice des prix lié au PIB. "Les dollars du contribuable doivent être dépensés sagement ou pas du tout", a-t-il ajouté. Cette profession de foi de rigueur va devoir s'attaquer à une réalité délicate. Pour l'année fiscale 2005, la Maison Blanche a d'ores et déjà annoncé qu'elle tablait sur un déficit de 427 milliards de dollars. C'est un nouveau record, après le "trou" de 412 milliards de dollars accusé en 2004. Les finances américaines ont replongé dans le rouge depuis l'arrivée au pouvoir de Bush, et creusé chaque année un peu plus leur manque à gagner. L'aggravation des déficits budgétaires a des causes multiples: Bush incrimine la récession économique et la guerre en Irak, tandis que ses détracteurs s'émeuvent des énormes baisses d'impôts votées depuis 2001 et du fait que le président n'a pas opposé son véto à une seule proposition de dépense en quatre ans. "Le président doit affirmer son engagement à contrôler les dépenses en menaçant de s'opposer à tout texte qui dépasserait ses propositions", estime Stephen Slivinski, directeur des études sur le budget à l'institut conservateur Cato Institute.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com