Sead Hasanefendic (Entr. E.N.) : «Continuer avec la Tunisie ? On va y réfléchir ensemble…»





Malgré l’amertume de la défaite contre la France, on a retrouvé un Hasenefendic lucide et calme au cours de la conférence de presse qui a suivi le match. Il a parlé de la rencontre, du parcours global de l’E.N. et des perspectives de l’avenir. La Tunisie a perdu son match contre la France après avoir dominé presque toute la partie. Comment expliquez-vous cette défaite ? Les joueurs étaient très motivés et ils voulaient remporter ce match pour couronner de la meilleure façon un parcours plus qu'honorable lors du Mondial. Ils ont oublié leur fatigue et ont attaqué le match avec la même rage de vaincre. Mais il faut rappeler qu’il s’agit de leur dixième match en quinze jours et qu’il était difficile d’avoir la fraîcheur du début du tournoi. Au cours de la première mi-temps, on a totalement dominé les Français, aussi bien en défense qu’en attaque. A la reprise, il y a eu plus de fatigue et de nervosité et les solutions ont manqué à la fin du match quand on a joué sans nos deux gauchers, Bousnina et Belhaj. Il faut également rappeler qu’on a évolué pendant les minutes décisives du match avec une infériorité numérique qui nous a fait mal. L’arbitrage a été décevant et a énervé les joueurs et c’est dommage d’avoir affaire à de tels arbitres dans un match aussi important. Il faut également reconnaître que l’opposition était forte et qu’il était difficile de battre les Français dans de telles conditions. Comment jugez-vous le parcours de la Tunisie le long de ce tournoi? Je ne peux qu’être content de notre performance, même si mon équipe méritait au moins la troisième place. Les joueurs ont été très généreux et ont tout donné alors que le public a été tout simplement magnifique. Il est vrai que l’E.N. tunisienne évoluait à domicile, mais elle n’a pas reçu de cadeaux et même l’arbitrage s’y est mêlé pour nous sanctionner. C’est une aventure fabuleuse qui vient de se terminer et la Tunisie fait à présent partie des grands. Il va falloir beaucoup travailler pour garder ce rang, ce qui n’est pas facile du tout. Il y a eu beaucoup d’équipes qui ont percé à un certain moment et qui ont régressé par la suite car la concurrence est très rude. L’équipe a fait d’énormes progrès grâce au travail accompli ces dernières années avec plusieurs entraîneurs et elle va sûrement compter plus de joueurs professionnels à l’avenir. La marge de progression est importante, mais il faut redoubler d’efforts pour se maintenir à un tel niveau. Parlons de l’avenir. Pensez-vous continuer votre aventure avec la sélection tunisienne? Mon contrat prend fin avec le Mondial 2005 et je considère que c’était une expérience extraordinaire. Je me suis totalement consacré pendant huit mois à cette mission et j’ai même sacrifié ma vie familiale pour gagner mon défi. Pour le moment, on va évaluer ce parcours et on va réfléchir pour l’avenir. Je ne sais pas exactement ce qui va se passer et j’aurai le temps d’en discuter avec les responsables de la F.T.H.B Propos recueillis par Kamel ZAIEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com