Tunis : Pour se venger de ses frères, il met le feu à la maison familiale





Ils lui ont fait tellement de mal qu’à la longue, il a fini par craquer et a réagi de la manière la plus violente ... On peut dire que c’est le destin des frères ennemis... Tunis - Le Quotidien Son père, qui s’est remarié avec sa mère après être devenu veuf de sa première femme, a omis de lui assurer une situation susceptible de le protéger des aléas de la vie. Pis encore, son père décéda à son tour alors qu’il n’avait que cinq ans. Sa mère, rejetée par les premiers fils et filles de son père, ne savait comment venir en aide à son propre fils délaissé par ses demi-frères et lésé dans ses droits les plus légitimes. Lorsqu’il atteint l’âge de la scolarisation, on l’inscrit dans une école publique. On l’abandonne toutefois à son propre sort sans lui apporter le soutien nécessaire. Après six ans d’études primaires, il fut contraint de quitter l’école. On pouvait cependant le récupérer en l’aidant à intégrer une institution scolaire ou professionnelle spécialisée. Or ses frères, censés veiller sur lui, l’ont tout bonnement négligé. Il trouva dans la rue, un refuge. Et quel refuge ? Rapidement, il devint accroc à la cigarette puis c’est dans l’alcool qu’il allait noyer son chagrin avant d’abandonner le domicile familial et suivre une bande de jeunes malfrats dont la vie se résume à faire les quatre cents coups et à commettre de temps en temps des délits et des forfaits passibles de peines de prison. Notre jeune orphelin ne pouvait dans ces conditions échapper à son triste sort et se soustraire à la dure épreuve de l’incarcération. Il tomba, en effet, entre les mains des auxiliaires de la justice après avoir commis un vol à l’arraché. Six mois passés derrière les barreaux allaient l’aider à revenir sur le droit chemin. Juste à sa sortie, il prit contact avec ses frères. Il leur demanda de l’aider à monter un projet. Ses frangins refusèrent net de lui fournir la moindre assistance. Pis encore, ils l’ont expulsé de la maison, c’était la goutte qui a fait déborder un vase déjà plein à ras bord. Encore une fois, l’orphelin se trouva obligé de discuter avec les membres de la bande de ses problèmes. Le mal appelant le mal, on lui conseilla de procéder par la force pour récupérer ses droits spoliés. Après une longue beuverie, il se dirigea vers le domicile familial et demanda à s’expliquer avec son frère aîné. Malheureusement, le frère aîné au lieu de faire valoir la raison, utilisa à son tour la force et chassa de la maison son demi-frère. Dès lors, l’orphelin n’a qu’une seule idée en tête à savoir se venger quitte à commettre l’irréparable. Il réussit ainsi à s’approvisionner en essence pour mettre le feu au domicile familial. En un laps de temps très court, l’incendie a ravagé toute la maison qui s’est effondrée en un amas de cendres. Heureusement, que ses frères et sœurs ont pu échapper à temps. Le cas échéant, un drame serait survenu pour compliquer davantage la situation de l’accusé. Ce dernier a été en effet arrêté. Il a reconnu les faits avant d’être écroué en attendant d’être traduit en justice. H.M


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com