Tunis : A cause d’un différend financier, il tue son frère





On aurait pensé, tout simplement qu’il s’agissait de l’un de ces conflits qui peuvent survenir dans n’importe quelle famille. Malheureusement, il s’est avéré que c’était beaucoup plus grave, puisque ce qui est censé être un simple différend s’est transformé en meurtre... Tunis - Le Quotidien Depuis toujours, les deux frangins sont habitués à élever des moutons en vue de les vendre durant la période de l’Aïd El Idha. Depuis toujours également, ils se partageaient les bénéfices équitablement. Ce qui fait que les relations entre les deux frères étaient des plus amicales. Comme à l’accoutumée, cette année, les deux frangins se sont bien préparés tout en espérant tirer le maximum de profit d’autant que la saison était bonne à tous les niveaux aussi bien climatique qu’à celui de l’abondance du fourrage. C’est ainsi, qu’ils ont constitué un troupeau de cent agneaux destinés à l’engraissement . Deux semaines avant l’Aïd, tous les deux ont élu domicile dans l’un des souks aménagés spécialement pour la vente de moutons et se sont mis à écouler leur marchandise. Tout est bien finit bien, les deux jeunes éleveurs ont réussi à vendre leurs bêtes. Arrive alors le moment de faire les comptes. Ils se donnèrent un rendez-vous dans une zone rurale située à quelques encablures de la capitale. Calculatrice en main, ils se mirent à fixer la part de chacun. Mais à chaque fois, il y avait une contestation émanant de l’un ou de l’autre. Ce qui fait qu’à la longue, la tension est montée d’un cran et les deux frangins en étaient venus aux mains. L’équilibre des forces était en faveur de l’aîné. Alors pour se défendre le cadet a ramassé une pierre qu’il a balancé en direction de son frère le blessant au niveau de la tête. Dans la mêlée, l’aîné perdit l’équilibre et tomba par terre. Il percuta de plein fouet un morceau de fer et perdit connaissance. Le frère cadet tenta tout de même de réanimer la victime. En vain, elle avait entre-temps rendu l’âme. Pris de panique, le petit frère ne trouva pas mieux que d’abandonner le corps de son frangin et quitter à la hâte les lieux. Des passants découvrirent un peu plus tard le corps de la victime et alertèrent les agents de la garde nationale. Rapidement une enquête fut ouverte. Les investigations menées par les enquêteurs ont abouti à l’arrestation du frère après que la femme de la victime eut signalé aux agents que son époux était en compagnie de son frère pour régler une affaire financière. Interrogé, le cadet n’est pas allé par quatre chemins, avouant les faits et déclarant qu’il n’avait pas voulu tuer son frère. C’était en effet un accident. L’enquête close, le dossier de cette affaire a été remis à un juge d’instruction qui devrait entendre prochainement l’accusé. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com