Renouvellement des permis de conduire : Le service des mines pris d’assaut





La frénésie est totale du côté des bureaux de l’Agence Technique des Transports Terrestres, prise d’assaut depuis quelques jours par des centaine de nos concitoyens pour le renouvellement de leur permis de conduire. Tunis-Le Quotidien Quand il s’agit du règlement des formalités administratives, le citoyen tunisien a toujours prouvé qu’il trouve un plaisir fou à tout laisser traîner jusqu’à la dernière minute. Résultat: ces interminables fils d’attente, oh combien détestables, qui s’allongent devant les guichets des services publics. Depuis quelques semaines déjà, un nombre de nos concitoyens, qui semble bien former la majorité, a choisi de passer les derniers jours de l’année en faisant la queue dans les bureaux de l’Agence Technique des Transports Terrestres (ATTT). Depuis le début du mois de décembre, le service des mines a été bel et bien pris d’assaut par des milliers de nos concitoyens qui, munis de leur permis de conduire, s’y sont rués pour renouveler cette autorisation de circulation avant “l’ultimatum” du 31 décembre. Hier matin, dans les couloirs de l’Agence Technique des Transports Terrestres on a dû se servir de nos coudes pour nous frayer un passage. La foule était si compacte au point de croire que tous nos chauffards ont eu un rendez-vous dans cet espace. La grande salle dans laquelle se fait le dépôt des dossiers pour le renouvellement des permis de conduire était pleine comme un œuf. Toutefois, “près de la moitié de ces gens-là ne sont pas concernés par la procédure du renouvellement”, nous indique un des agents de l’Agence qui précise que la majorité a été mal informée pour ce qui est des catégories de permis qui seront non valables conformément aux nouvelles directives fixées par le code de la circulation. M. Mohamed Ridane, directeur de L’Enregistrement et de la conduite des véhicules auprès de l’ATTT, affirme qu’une campagne d’information a été organisée depuis 2003 en vue de médiatiser l’opération et qui a été véhiculée à travers les différents médias dans les différentes régions, mais malheureusement le citoyen tunisien tend à privilégier l’information à travers d’autres canaux tels que le bouche à oreille qui déforme le message. Le responsable de l’ATTT précise ainsi que les personnes concernées par l’obligation de renouvellement ne sont que ceux dont la validité du permis de conduire est expirée. Cette validité qui a été auparavant permanente pour toutes les catégories, est aujourd’hui déterminée en fonction du type de permis ainsi que l’âge du conducteur. “Ainsi et depuis février 2002, date de l’entrée en vigueur des nouvelles réglementations du code de la circulation, on trouve que pour les permis de catégorie (B) qui incluent les catégories A, A1, B, B+E la validité est fixée à 10 ans pour les personnes âgées de 18 à 60 ans, à 5 ans pour ceux dont l'âge varie entre 60 et 76 ans et enfin 3 ans pour les personnes âgées de 76 ans et plus”, indique M. Ridane. Et d’ajouter que “pour les permis de catégorie D, C, C+E, D1 et D+E la validité a été fixée à 5 années pour les personnes âgées entre 20 et 60 ans. Les gens âgés de 60 à 76 ans bénéficient d’une validité de 3 ans pour leur permis. Alors que pour les personnes âgées de 76 ans et plus, celles-ci doivent effectuer l’opération de renouvellement une fois par an”. De ce fait, et d’après ce qui vient d’être indiqué, le renouvellement des permis de conduire ne doit concerner que les personnes propriétaires de permis dont la validité tend à être épuisée. * Plus de 80 mille en décembre Toutefois, il convient de noter que la ruée vers les bureaux de l’ATTT est de plus en plus grande au fur et à mesure qu’on s’approche de la fin de l’année, bien que l’opération ait commencé depuis douze mois déjà. D’après les statistiques de l’ATTT concernant le nombre des permis qui ont été renouvelés jusqu’ici, on remarque que le mois de décembre connaît depuis son début une véritable frénésie. Rien que pour ce mois, les services de l’ATTT ont effectué l’opération de renouvellement de 80 mille 438 permis. Ce chiffre correspond en fait à la totalité des permis qui ont été renouvelés durant une période de 11 mois, c’est-à-dire de janvier jusqu’à novembre dernier. Chose qui justifie bien l’encombrement qu’on observe dans les agences des services des mines. Selon les prévisions relatives à la fin de ce mois, on table sur un chiffre de 100 mille opérations de renouvellement sans compter près de 35 mille permis en instance. H.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com