Le ministre des Affaires religieuses : Non au pèlerinage parallèle





Le ministère des Affaires religieuses, M. Boubaker Al Akhzouri a présenté, hier au cours d’une conférence de presse, les préparatifs entrepris pour permettre aux 8500 pèlerins tunisiens d’accomplir dans les meilleures conditions leurs rites dans les Lieux Saints. Il a affirmé, dans ce contexte, que le ministère ne cautionne pas le pèlerinage parallèle, trop risqué. Tunis - Le Quotidien “Non au pèlerinage parallèle”. Le ministre des Affaires religieuses a été catégorique pour affirmer sa ferme opposition au pèlerinage parallèle. Il a expliqué que ce genre de voyages non encadré présente des risques énormes pour les pèlerins dont certains empruntent de longues voies terrestres fort dangereuses. Au cours d’une conférence de presse, tenue hier au siège de son département, le ministre des Affaires religieuses a présenté les différentes mesures prises par son ministère et les différents intervenants pour permettre à nos pèlerins d’effectuer leurs rites dans les Lieux Saints dans de meilleures conditions. Le ministre a affirmé que la réussite de cette campagne a eu lieu grâce à un effort collectif de tous les intervenants (le ministère de l’Intérieur, le ministère de la santé publique, le ministère du domaine de l’Etat, l’ambassade tunisienne à Jeddah, la Banque centrale, Tunisair). Huit mille cinq cents pèlerins ont effectué les formalités nécessaires pour visiter les Lieux Saints, encadrés par le ministère des Affaires religieuses. Le plus jeune des pèlerins n’a que 19 ans, tandis que le plus âgé a 96 ans. L’âge moyen des pèlerins cette année est de 64 ans. Ils seront accompagnés par une délégation composée de 190 encadreurs dans divers domaines. Ils porteront des vêtements arborés du drapeau national afin qu’ils soient visibles par les pèlerins tunisiens et leur portent secours quand c'est nécessaire. * Frais du voyage révisés à la baisse Le ministre a par ailleurs mis en exergue l’effort soutenu par les pouvoirs publics et notamment par le Président de la République, notant à cet effet que le prix du billet vers les Lieux Saints n’a pas changé depuis 6 ans. Il se situe toujours aux environs de 760 DT. Les frais de pèlerinage ont par ailleurs baissé par rapport à l’année dernière. Ils étaient de 3407 DT en 2003 et sont fixés cette année à 3251 DT. Le prix par couple a quant à lui enregistré une baisse substantielle en passant de 6585 DT en 2003 à 6274 DT, soit une différence de plus de 300 DT. M. Boubaker Al Akhzouri a mis en exergue par ailleurs le comportement civique des Tunisiens lors du pèlerinage, précisant qu’ils ont toujours fait honneur à la Tunisie. Le ministre a révélé qu’un pourcentage très minime de pèlerins effectuant la Omra grillent leurs visas pour rester dans les Lieux Saints pour effectuer le grand pèlerinage. “Ils sont 13 cette année. Nous n’encourageons pas ces pratiques, toujours est-il qu’ils restent nos concitoyens auxquels nous devons tous les égards”, conclut-il. Lotfi TOUATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com