Après 20 ans de guerre civile : Le Soudan en phase de transition





Le Quotidien - Agences Avec la signature de la paix au sud, le Soudan entre dans une phase de transition de six ans, qui, après vingt et un ans de guerre civile, mettra à l’épreuve la volonté des anciens belligérants de construire un Soudan nouveau et uni. L’accord de paix global, mettant fin au plus long conflit du continent africain, doit être signé le 9 janvier au cours d’une cérémonie solennelle au palais présidentiel de Naïrobi. Le leader sud-africain Nelson Mandela et un parterre de chefs d’Etat parmi lesquels les présidents égyptiens Hosni Moubarak et nigérian Olusegun Obasanjo, le leader libyen Mouammar Kadhafi et plusieurs dirigeants des pays voisins, seront présents à la cérémonie, selon des informations circulant à Khartoum. Khartoum et le Mouvement armé de libération du sud Soudan (SPLM/A) ont signé avant-hier à Naïrobi les deux derniers protocoles établissant un cessez-le-feu permanent et définissant les modalités d’application de l’accord de paix. Ils constitueront avec les six protocoles signés auparavant, notamment sur le partage des richesses et le partage du pouvoir, l’accord de paix global dont la signature avait été annoncée depuis près de deux ans et reportée à plusieurs reprises. Dans une ambiance euphorique, au milieu des applaudissements nourris des diplomates étrangers et des youyous des femmes soudanaises présentes à Naïrobi, le président soudanais, le général Omar Al-Bechir, en costume civil, s’est écrié: «Nous ne voulons plus de guerre nulle part, nous voulons la paix partout au Soudan». «L’accord d’aujourd’hui parachève l’indépendance du Soudan, à qui il manquait la paix au sud», a-t-il ajouté, alors que Khartoum fêtant hier le 49ème anniversaire de son indépendance, le 1er janvier 1956. «Mais notre joie ne sera pas totale tant que la paix des cœurs n’aura pas été établie au Darfour», a encore dit le général Bechir.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com