Investir en Tunisie





Bien des raisons influencent les investisseurs quant au choix du pays hôte; en voici quelques une des raisons qui feront de la Tunisie votre prochaine destination d'affaire 1. Position géographique  Au plus haut point de l'Afrique, la Tunisie est à 2 heures de vol de Paris, 45 minutes de Rome, 2h35 de Frankfurt, Bruxelles et Londres, 3h15 du Caire et 4h50 de Jeddah Par cette position centrale en Méditerranée, la Tunisie est un véritable carrefour de civilisations et une plaque tournante aussi bien pour l'investissement que pour le commerce et la production. La Tunisie vous ouvre donc la porte à plus d'un marché: Le Marché tunisien: 9,5 millions de consommateurs dotés d'un pouvoir d'achat suffisamment élevé pour permettre un accès de plus en plus important aux biens de consommation et d'équipement Marché de l'Europe (370 millions de consommateurs): La Tunisie est le premier pays de la rive sud de la Méditerranée à avoir signé en 1995, un accord d'association et de libre-échange avec l'Union européenne. Entré en vigueur depuis le 1er mars 1998, il confirme un accès en franchise totale des droits et taxes et sans quota aux produits industriels et un accès préférentiel aux produits agricoles. Par le dynamisme du secteur de l'habillement, la Tunisie est le quatrième exportateur en habillement sur l'UE. Les Marchés Maghrébin et Arabe: Depuis le début de l'année 1998, la Tunisie a engagé la mise en vigueur de l'accord régional instituant la zone de libre-échange arabe sur une période de 10 ans. Des accords bilatéraux instituant graduellement une zone de libre-échange ont été conclus en 1998 et 1999 avec l'Égypte, la Jordanie et le Maroc Autres Marchés: La Tunisie bénéficie de réductions tarifaires consenties dans le cadre du Système Généralisé de Préférence, SGP, pour les produits manufacturés, agricoles et d'artisanat, avec le Japon, le Canada, les États-Unis, la Suisse et l'Australie. Le pays bénéficie également d'un accès préférentiel à certains marchés de pays africains (Guinée, Sénégal, Burkina Faso, Niger...). 2. Culture: L'histoire de la Tunisie remonte à plus de 3000 ans. Plusieurs civilisations s'y sont succédé: berbère, punique, romaine, byzantine, arabe, espagnole, turque,,,etc.  Ce brassage entre civilisations a façonné la personnalité tunisienne et l'a imprégnée d'un esprit de tolérance et d'ouverture. De nombreuses manifestations culturelles sont programmées en Tunisie: cinéma, jazz, musique classique, variétés, andalouse, théâtre, etc. Chaque année, plusieurs festivals internationaux sont organisés à Carthage, Hammamet, Tabarka, Douz...  En 1997, Tunis a été élue capitale culturelle par l'Unesco. Ces manifestations reflètent la richesse et la diversité culturelles d'un pays qui a contribué à la pensée universelle à travers l'apport de ses hommes et penseurs tels que Hannibal, Magon, Ibn Khaldoun, Imam Sahnoun, Kheireddine, Tahar Haddad. 3. Economie: Ce n'est pas sans raison si la Tunisie est créditée avoir l'un des meilleurs risque-pays d'Afrique par les agences internationales et si son économie n'a pas eu à souffrir des crises internationales. La Tunisie doit sa réussite à sa stabilité politique, aux résultats d'une politique monétaire prudente, à sa grande rigueur des dépenses budgétaires et à la poursuite des réformes afin de permettre l'ancrage du pays à l'économie mondiale. La Tunisie est classée parmi les économies globalement libérales selon la fondation américaine The Heritage Foundation. Selon les indicateurs statistiques 1999 de la Banque mondiale, la Tunisie arrive 16e par son taux de croissance sur une liste de 100 pays, devançant le Mexique 32e, l'Irlande 39e et la Pologne au 94e rang. La croissance a été continue depuis 1962, accompagnée par une diversification remarquable de la production nationale. Entre 1962 et 2000, le taux moyen de croissance a été de 5 % par an à prix constants permettant une augmentation annuelle moyenne du revenu par tête d'habitant de plus de 3 % sur la même période. Les produits manufacturés et le tourisme évoluent à un rythme rapide et contribuent actuellement à plus de 77 % des exportations. Les produits manufacturés sont également diversifiés, les exportations des industries mécaniques et électriques, se sont accrues de 22 % en 2000.  De plus, fait remarquable, les exportations ne dépendent pas directement des produits de base (phosphates, pétrole).  La Tunisie a toujours honoré ses engagements et n'a jamais demandé le rééchelonnement de sa dette. Le service de la dette extérieure s’est situé en 2000 à 18,1% des recettes courantes. En raison de sa solvabilité, la Tunisie accède aux marchés financiers internationaux. La maîtrise de l'inflation est le résultat du renforcement des règles de la concurrence et de l'amélioration continue de la productivité qui a contribué à raison de 36,5 % à la concrétisation du taux de croissance enregistré durant les trois dernières années. Selon la COFACE « la Tunisie reste le meilleur risque du Maghreb et l'un des meilleurs d'Afrique ». Et Euromoney classe la Tunisie au 51e rang sur une échelle de 180 pays (Country Risk, Londres, mars 1999). L'agence européenne de notation IBCA vient d'attribuer à la Tunisie la note BBB, l'ancienne notation était BBB-. 4. Société: La société tunisienne vit une constante et profonde mutation. Depuis 1956, le Code du statut personnel, amendé en 1993, confère à la femme les mêmes droits que l'homme sur les plans politique économique et social. La femme tunisienne joue donc un rôle très actif dans le changement dynamique de la société. La Tunisie a misé sur une politique volontariste de généralisation de l'éducation et les effets positifs sont parlants. Le taux d'alphabétisation (10 ans et plus) a atteint 74,4 % en 2000 contre 32,1 % en 1966. Le capital humain est jeune, actif, bien éduqué et qualifié. C'est aussi un vivier de profils de haut niveau offrant des coûts compétitifs très avantageux. Un des miroirs de l'évolution de la Tunisie moderne et nouvelle, c'est l'élargissement de la classe moyenne de 44 % en 1975 à 80 % actuellement. Une classe qui a vu ses moyens s'améliorer, sous l'effet conjugué de l'augmentation des revenus et de la maîtrise de la croissance démographique. La Tunisie est le pays où l'écart de niveau de vie entre riches et pauvres est l'un des plus faibles du continent africain. La personnalité tunisienne est imprégnée d'un esprit de tolérance et d'ouverture. La Constitution garantit le libre exercice des cultes. 5. Capital humain: La population tunisienne est très jeune, près de 29,9 % est âgée de moins de 15 ans en 2000.  Selon le Programme pour le Développement des Nations unies de l'année 2000, l'indicateur de développement humain de la Tunisie est de 0,703, nettement supérieur à la moyenne des pays en développement. La Tunisie est un modèle de réussite exemplaire sur le plan du développement social: maîtrise démographique et richesse des compétences.  Selon le rapport sur la compétitivité en Afrique publié en 2000 par le Forum économique mondial de Davos, la Tunisie est classée 1er pays en Afrique selon des critères relatifs à la qualité des ressources humaines La Tunisie met sur le marché de l'emploi des qualifications variées: Près de 10 000 ingénieurs sont en activité 53 % des candidats à l'emploi sont d'un niveau universitaire ou professionnel Un scientifique pour 2000 habitants. En Tunisie, les relations patronat et salariés ne sont pas conflictuelles. L'objectif est commun: une union nationale au service du développement du pays. Il existe un salaire minimum légal et une couverture sociale. Le Code du travail a été révisé pour améliorer la souplesse du marché du travail : Avec les mêmes niveaux de qualification et de formation, le salaire de l'ingénieur tunisien est le cinquième de celui de l'ingénieur des pays du sud de l'Europe. La Tunisie offre un avantage indéniable pour les entreprises orientées vers des services de prestation intellectuelle. Les salaires sont révisés tous les trois ans dans le cadre de négociations entre les partenaires sociaux. Des encouragements sont prévus en faveur des entreprises qui recrutent des diplômés de l'enseignement supérieur. Le niveau des experts tunisiens est tel qu'il est fortement demandé dans le cadre de la coopération technique en Afrique sud-saharienne et dans les pays arabes. 6. Infrastructure: Un réseau d'infrastructure fiable et en plein essor avec un programme d'investissement de 10 milliards de dollars pour la période 1997-2001.  L'infrastructure des transports tunisiens reflète l'ouverture de la Tunisie vers l'extérieur. « La proximité de l'Europe et les moyens de transport permettent une livraison flexible et même une production just in time » H. Baumgartner, Kaschke Réseau routier de 19 000 km 140 km d'autoroute Réseau ferroviaire de 2168 km Les chemins de fer tunisiens assurent le transport annuel de 13 millions de tonnes de marchandises et de 35,6 millions de passagers. Les 8 ports commerciaux sont équipés pour assurer le trafic des ferries ro-ro et des porte-conteneurs. La capacité est d'environ 6000 navires par an avec un trafic maritime des marchandises d'une moyenne de 25 millions de tonnes.  Le secteur des télécommunications en Tunisie connaît un développement rapide. C'est l'un des secteurs les plus dynamiques et parmi ceux dont le taux de croissance est le plus élevé. Le taux de croissance est de 17 % par an, soit nettement plus que le cas de la France dans les années 70 (phase de croissance très rapide du réseau) où le taux de croissance le plus important était de 14 % par an. Tous les types de réseaux sont disponibles: le téléphone fixe classique (RTC) le réseau numérique à intégration de services (RNIS) les liaisons par satellite les réseaux cellulaires analogiques NMT et numérique GSM Internet les réseaux large bande SDH, ATM... Le réseau GSM implanté en Tunisie permet à des abonnés étrangers principalement européens d'utiliser leurs terminaux sur le sol tunisien avec une possibilité de roaming dans les deux sens.  Les produits et services offerts à l'entreprise sont diversifiés et modernes. Plus de 170 pays sont accessibles automatiquement à partir de la Tunisie.  La Tunisie participe activement aux grands projets tels: Projet Africa One: un câble haut débit contournant toute l'Afrique par la mer pour relier tous les pays africains de la côte Projet GMPCS, Global Mobile Personal Communications Systems de réseaux par satellites. Systèmes sous-marins: 3 systèmes de transmission vers l'Europe 1 liaison en fibres optiques vers l'Italie 1 liaison par fibres optiques établie avec l'Amérique, l'Europe, le Moyen-Orient et l'Asie du Sud-Est Communication par satellite: Arabsat, Intelsat, Immarsat liaisons terrestres transmaghrébines réseau GSM : 214 693 abonnés ( 31 mars 2001) réseau de transmission de données par commutation de paquets aux normes X25 (Tunipac) d'une capacité de 5200 lignes atteignant 64/Kbits/seconde Poste bureaux de postes : 1002 densité : 1 bureau de poste pour 7600 habitants centres de tri : 3 services EMS : fournis par Rapid Poste, connecté à Postnet La Tunisie est l'un des premiers pays d'Afrique à s'être donné un site national sur Internet. La connexion sur Internet se réalise en 24 heures dans les zones urbaines. Tous les grands constructeurs de matériel informatique et les éditeurs de logiciels les plus importants sont représentés ou commercialisés en Tunisie. Énergie Plusieurs centrales électriques représentant une puissance de 2385 MW sont réparties sur tout le territoire tunisien. La Tunisie dispose d'un réseau gazier de 790 km de haute pression. Elle est traversée par un gazoduc transcontinental en double conduite de 370 km reliant l'Algérie à l'Italie. En Tunisie, il existe près de 62 zones industrielles réparties sur tout le territoire et équipées de nombreuses commodités. Un programme portant sur l'aménagement de 718 hectares répartis sur 25 zones est engagé. La Tunisie offre deux zones franches opérationnelles avec des services de haute qualité : Bizerte et Zarzis-Jerba. La zone franche de Bizerte est située dans le port de la ville (à 60 km de l'aéroport de Tunis) et celle du port de Zarzis se trouve à une demi-heure de l'aéroport de Jerba. 7. Environnement: La Tunisie a une vision claire et clairvoyante de son développement. L'ouverture économique du pays se veut globale et progressive. La dimension sociale est présente dans chaque réforme. Par cette approche mesurée, la Tunisie est un modèle réussi de stabilité économique, politique et de développement social. La pérennité de l'entreprise est l'objectif majeur dans le processus de privatisation, de concession et de mise à niveau. La réglementation en vigueur et le cadre institutionnel garantissent la transparence des transactions. Les actions gouvernementales ont permis à la Tunisie d'être à l'abri des mouvements de perturbation économiques. Fait assez rare pour être noté, les conséquences de la crise asiatique ont eu un faible impact en raison d'une priorité accordée à l'investissement extérieur à long terme et d'une monnaie stable non indexée à une monnaie unique. Depuis près de trente ans, la Tunisie a été choisie par les entreprises étrangères comme site d'investissement rentable. Consciente de l'importance des investissements directs étrangers, IDE, comme choix majeur et partie intégrante de l'économie du pays, de nombreux efforts ont été déployés par les Pouvoirs Publics pour améliorer l'environnement des affaires couronnés par l'augmentation du flux des IDE et du nombre des entreprises.  Plus de 2139 entreprises étrangères ou à capital mixte sont opérationnelles en Tunisie à la fin de 2000. Elles réalisent des profits et développent leurs activités. « 78 % des entreprises françaises implantées en Tunisie sont bénéficiaires et 9 % ont des résultats équilibrées, 81 % d'entre elles ont l'intention d'investir au cours des trois prochaines années. »  « La majorité des entreprises exportatrices allemandes, malgré la concurrence internationale ont pu travailler avec succès, preuve que la Tunisie est un site de production compétitif. »  Le ministère de la Coopération internationale et de l'Investissement extérieur et son agence FIPA-Tunisia offrent conseils, appui et encadrement aux investisseurs étrangers installés et potentiels.  Vivre et travailler en Tunisie permet de jouir d'un environnement amical et hospitalier et de conditions de vie des plus agréables. De nombreuses commodités sont offertes dans les principales villes du pays: quartiers résidentiels modernes avec des logements de standing à coût raisonnable nombreux centres commerciaux offrant les produits les plus variés écoles étrangères (françaises, américaine) en plus d'une importante infrastructure éducative publique et privée tunisienne prestations médicales de haut niveau avec un réseau de cliniques spécialisées une panoplie d'activités sportives et de loisirs... Investir en Tunisie, c'est bénéficier de: une liberté d'investir dans de nombreux secteurs une législation claire et très favorable à l'investissement regroupée en un code unique un guichet unique pour simplifier toutes les procédures administratives de nombreux avantages pour les entreprises totalement exportatrices un personnel compétent avec une aptitude surprenante à maîtriser rapidement les nouvelles technologies une véritable protection juridique pour l'investisseur un marché de change avec une liberté de transfert une infrastructure fonctionnelle sans cesse en amélioration


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com