Réorientation universitaire : Démarrage des concours, fin février





A partir de fin février prochain, les concours de réorientation dans plusieurs établissements universitaires vont démarrer au profit des étudiants désirant changer de filière. La ruée semble être à l’ordre du jour. Tunis—Le Quotidien En dépit des cinq sessions d’orientation universitaire qui ont été programmées cette année à l’issue des examens du baccalauréat et qui ont permis d’affecter les quelque 89 mille nouveaux bacheliers dans plus de 900 filières d’enseignement supérieur, le nombre des étudiants mécontents semble être toujours important. L’Observatoire National de la Jeunesse a abrité hier, à cet effet, une journée d’information à laquelle ont participé des responsables de la Direction générale de l’orientation et de la réorientation universitaire relevant du ministère de l’Enseignement supérieur, des représentants de quelques universités en plus d’un nombre très important d’étudiants intéressés par les concours de la réorientation. M. Moncef Khmiri, le directeur-adjoint de l’orientation et de la réorientation au sein du ministère de l’Enseignement supérieur, a indiqué que ce concours représente en fait la dernière chance pour les étudiants inscrits aux premières années des études supérieures qui ont découvert que les filières dans lesquelles ils ont été inscrits ne correspondent pas avec leurs profils. Le responsable du ministère souligne, d’autre part, qu’on s’attend à ce que le nombre des candidats aux concours de la réorientation soit important de par le nombre des étudiants qui se sont rués vers les services des affaires estudiantines en vue de se renseigner sur les procédures nécessaires pour changer de filière. Notons à ce propos que le ministère a déjà fixé au 25 janvier courant la date limite pour le dépôt des dossiers de candidature aux concours de la réorientation universitaire. Pourront participer à ces différents concours tous les étudiants inscrits dans les filières concernées par la réorientation à travers la présentation d’un dossier qui justifie les raisons et les motivations de la demande. Les frais d’inscription à ces concours ont été fixés à 30 dinars. Les candidats pourront aussi participer à plusieurs concours à la fois. A cet effet, les concours dans les différentes universités devraient débuter à la fin du mois de février et s’étaler sur tout le mois de mars afin de permettre aux candidats de participer à plusieurs concours en vue de multiplier leurs chances d’être engagés dans une nouvelle filière qui correspond mieux à leurs profils. Notons par ailleurs qu’il existe des filières qui ne devraient pas figurer sur la liste des choix pour les candidats à la réorientation. Il s'agit des ISET, les Instituts Supérieurs de Formation des Instituteurs, les Ecoles Préparatoires des Etudes d'Ingénierie, les Instituts de la Promotion des Handicapés, l’Ecole Normale Supérieure de Tunis, l'Institut National des Sciences Appliquées de Tunis (INSAT). Par ailleurs, il convient de noter que les spécialités de la médecine et les filières para-médicales devraient être les plus sollicitées par les candidats eu égard à l’importance du nombre des bacheliers des filières scientifiques désirant s’inscrire dans ces spécialités après avoir été contraints d’être affectés dans des spécialités différentes. * 1070 places à l’Université du 7 Novembre Le nombre des places réservées à ces concours de la réorientation de mars 2005 n’est pas encore défini, indique-t-on auprès du ministère de l’Enseignement supérieur. Ce nombre dépend de la capacité d’accueil de chaque institution. Mais il convient de rappeler toutefois que ce nombre a été délimité par un taux qui varie entre 10 et 15% du nombre d’étudiants déjà inscrits dans le niveau devant accueillir les nouveaux venus. Néanmoins, il y a quelques établissements universitaires qui ont défini les places qui seront consacrées aux admis parmi les candidats aux concours de la réorientation. Ainsi, l’Université du 7 Novembre de Carthage a défini un quota de l’ordre de 1070 places disponibles dans 51 spécialités et 19 instituts et facultés différents. H.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com