Soldes d’hiver 2005 : L’artisanat et les bijouteries de la partie





Le ministère du Commerce vient de fixer au 15 février la date du démarrage des soldes d’hiver qui devraient s’étaler sur six (6) semaines pour s'achever le 31 mars prochain. Tunis-Le Quotidien D’après des sources auprès de la Direction générale de la concurrence et des prix, la participation des commerçants à cet événement devrait enregistrer une augmentation par rapport à l’édition de 2004 qui a vu l’engagement de près d’un millier de commerçants dans les différentes régions. Néanmoins, les soldes demeurent une pratique commerciale qui trouve du mal à se généraliser sur toutes les régions du pays et qui reste limitée à un nombre plus au moins restreint de secteurs. On signale à cet égard que près de 70% des commerçants qui consentent des remises durant la saison des soldes sont des commerçants exerçant dans la capitale et, à un degré moindre, dans certaines villes comme Sfax et Sousse. De même et pour ce qui est des types de commerces qui demeurent les plus concernés par les soldes, on cite surtout le commerce du prêt-à-porter et des chaussures. Et quoiqu’on ait enregistré depuis quelque temps la participation des commerçants de cosmétiques, de meubles et d’électroménager, il reste toujours d’autres commerçants qui hésitent encore à mettre la main à la pâte. De ce fait, on croit apprendre auprès du ministère du Commerce et de l’Artisanat que des négociations ont été engagées depuis quelque temps visant à convaincre les professionnels de plusieurs secteurs à participer aux événements des soldes. Entre autres, on signale que les commerçants de l’artisanat et du secteur des bijouteries se sont déclarés favorables à adhérer aux actions des soldes si on parvient à mettre en place un cadre réglementaire en mesure de leur garantir les avantages escomptés. H.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com