Arbitrage : Baraket, l’homme qui voit rouge





A l’issue de la phase aller, l’arbitrage a déjà fait couler beaucoup d’encre, ceci s’explique peut-être par le fait qu’on n’a pas confiance en nos hommes en noir. Car beaucoup d’arbitres “importés” ont commis des erreurs plus criardes et plus “claires” que celles commises par leurs homologues tunisiens et pourtant ces derniers continuent à manger leur pain noir comme ce fut le cas pour Marouani à Sousse. En fait, pourquoi cherche-t-on à critiquer les enfants du pays? Bref là on ne va pas répondre mais plutôt dresser un bilan concernant l’utilisation de nos arbitres au terme de la première moitié du championnat. M.A.F. ____________________________ * Bilan de la Phase Aller : 74 arbitres sollicités Les 91 matches de la phase aller de la nationale A 2004-2005 ont été dirigés par 70 arbitres et arbitres assistants tunisiens et 4 trio étrangers. Le système traditionnel de rotation appliqué à la désignation des trios appelés à diriger les rencontres a “mobilisé” 25 arbitres et 45 arbitres assistants tunisiens. Les 25 arbitres sont: Daâmi (5 matches), Guirat (5), Ben Naceur (5), Marouani (5), Yaâcoubi (5), Saâdallah (5), Zahmoul (4), Herzi (4), Boukthir (4), Baraket (4), Aouaz (4), Meddeb (4), Ben Yaâcoub (4), Rahmouni (4), Aguir (3), Hammami (3), Derbal (3), Belaïd (3), Bahri (3), Khaldi (2), Leguem (2), Jedidi (2), Lamti (2), Ayari (1) et Akrout (1). Dans l’ensemble, la répartition a été équitable même si on aurait aimé voir quelques jeunes arbitres, à l’instar du prometteur Slim Jédidi, davantage à l’œuvre. Jamel Baraket, qui a distribué 4 cartons rouges, (avec une moyenne d’une expulsion par match sifflé), a été l’homme en noir le plus intransigeant. Est-ce l’effet de la campagne menée contre lui après le choc E.S.T - C.S.S de la 1ère journée. Les matches entre les 4 grands clubs (C.A, E.S.T, E.S.S, C.S.S) à l’exception de l’E.S.T - C.S. S et C.A - E.S.S, ont tous été dirigés par des étrangers et ironie du sort, ils se sont tous achevés sur un score nul. La part du lion est revenue aux Italiens (sûrement pour des considérations géographiques) qui ont sifflé 3 matches sur 4: Pasquale Rodomonti pour E.S.T - E.S.S, Salvatore Racalbuto pour C.A - C.S.S et Domenico Messina pour E.S.T - C.A ; E.S.S - C.S.S est revenu quant à lui au Luxembourgeois (une première en Tunisie) Wilmes Ce que l’on peut retenir des rencontres dirigées par les étrangers, mis à part le résultat, est le comportement exemplaire de nos joueurs puisque seul un carton rouge a été sorti (Guizani lors de E.S.T - E.S.S). Dommage qu’il n’en soit pas de même avec les arbitres tunisiens. Les 25 arbitres qui ont officié lors de la phase aller ont été secondés par 45 arbitres assistants: Hamouda et Fahmi, avec 9 matches, ont été les plus sollicités, viennent ensuite Oueslati, Boudaya, Slama (8 matches), Adjengui (7), Hassani, Karoui, Rouabeh, Neffati, Jebeniani (6), Azzouz, Saâdallah, Amina, Hedouaj, Akkar (5), Benani, Rhimi, Hmila, Guidara, Maloulchi, Zoghlami (4), Kaissi, Mehdi, Nefzaoui, Masmoudi, Selmi, Ferchichi, Zoghlami A, Sekma (3), Ben Salah, Daham, Abdelmoumen, Bennaceur, Hamdi, Basly, Ben Attia (2), Zghal, Khecharem, Gharsallah, Abdallah, Mehrez, Ben Halima, Khlifi et Braham (1). Ismaïl OUALID


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com