Sfax : Une femme de ménage «médecin» et un époux «Arsène Lupin»





Les agents de la police judiciaire relevant du district de Bab Bhar à Sfax ont réussi un joli coup de filet en arrêtant un homme et son épouse pour deux délits différents mais tellement graves qu’ils ont secoué toute la capitale du sud. Accusé d’avoir volé des bijoux à ses voisins, l’époux a été arrêté par les auxiliaires de la justice. Interrogé, il a nié les faits malgré le témoignage de l’une des filles des voisins victimes de cette infraction qui a confirmé aux enquêteurs avoir vu le suspect en train de fouiller la garde-robe de sa mère en pleine nuit. Alors qu’elle tentait de réveiller ses parents, le voleur s’est enfuit abandonnant ses pantoufles sur place, ajouta la jeune fille. Les enquêteurs ont du coup obtenu du procureur de la République relevant du tribunal de Sfax, une commission rogatoire pour procéder à une fouille dans le domicile du suspect. Coup de théâtre, les auxiliaires de la justice n’ont pas cru leurs yeux en découvrant que la maison du suspect s’est transformé en un véritable hôpital. Ils ont, en effet mis la main sur des médicaments, des instruments médicaux et même des certificats médicaux portant le cachet de l’hôpital de Sfax. A partir de ce moment, l’enquête allait prendre une autre tournure. C’est que interrogé sur l’origine de ces produits, le suspect déclara qu’ils appartiennent à sa femme, laquelle travaille en tant que femme de ménage dans ledit établissement de la santé publique. Arrêtée à son tour, la dame en question a avoué avoir volé tous ces produits sur le lieu de son travail. La suspecte a même déclaré aux enquêteurs qu’elle a laissé entendre dans son entourage qu’elle est infirmière et de ce fait, elle soignait les gens et fournissait même des certificats médicaux à ceux qui en avaient besoin. Ainsi, les deux époux ont été inculpés de vol avec effraction pour le premier et d’abus de confiance, exercice illégal de la médecine et de faux et d’usage de faux pour la deuxième. H. MISSAOUI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com