A une semaine de l’Aïd El Idha : La stabilité de l’offre se confirme





A une semaine de l’Aïd El Idha, les points de vente des ovins mis en place par le ministère du Commerce dans plusieurs régions du Grand Tunis commencent peu à peu à drainer les citoyens qui y trouvent une très bonne offre avec des prix très étudiés. Tunis - Le Quotidien D’après des sources auprès du ministère du Commerce et de l’Artisanat, l’offre globale des moutons qui seront injectés dans les circuits de vente est estimée à près de 900 mille têtes. Dans la région du Grand Tunis, cinq points de vente ont été mis en place dans lesquels on a fixé deux prix de référence pour la vente au public, qui sont respectivement 4D900 le kilo pour les moutons pesant plus de 35 kilogrammes et 5D300 pour les ovins dont le poids ne dépasse pas les 35 kg. Ces points de vente à Ezzahra, l’Ariana, El Mourouj et Borj El Amri, ainsi que l’espace de la société “Ellouhoum” à El Ouardia devraient avoir une quantité globale d’ovins de l’ordre de 15.000 têtes. D’après les premiers chiffres communiqués hier par la Direction générale de la concurrence et des études économiques et portant sur le volume des ventes réalisées jusqu’au 12 janvier dans ces différents espaces contrôlés, on constate que la demande n’a toujours pas atteint des niveaux très importants. On a enregistré jusqu'ici des taux ne dépassant pas les 10 à 15% par rapport aux prévisions concernant le volume de la demande calculée sur la base de la moyenne réalisée annuellement à l’occasion de l’Aïd El Idha. Côté offre, les chiffres sont réconfortants dans la mesure où la production ovine de l’année 2004 a été marquée par une augmentation nette par rapport à l’année 2003. Cette augmentation est de l’ordre de 60% d’après les estimations du ministère du Commerce et de l’Artisanat. * Contrôle strict Sur un autre plan et pour ce qui est de la lutte contre la spéculation qui tend souvent à se développer à pareilles circonstances, les brigades du contrôle économique se sont mobilisées dès les premiers jours du démarrage des opérations de vente des moutons. L’opération coup de poing a permis de saisir un nombre de moutons que les spéculateurs tentaient de commercialiser d’une manière illégale. D’autre part, les autorités de contrôle relevant du ministère du Commerce et de l’Artisanat, épaulées par la garde nationale, sont parvenues à arrêter 35 intermédiaires qui n’avaient pas l’autorisation leur permettant de pratiquer la profession. L’année dernière à la même période, les services de contrôle ont par ailleurs gelé l’activité de 97 intermédiaires illégaux. Pour garantir la bonne marche des opérations de vente conformément aux mesures décidées par le ministère du Commerce et de l’Artisanat, le citoyen devrait ainsi privilégier le recours à la modalité d’achat par pesage. Les ovins commercialisés à travers ce système ont généralement des prix qui varient entre 220 et 320 dinars, indique-t-on auprès de la société Ellouhoum à El Ouardia qui connaît une affluence d’acheteurs, ces derniers jours. H.G


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com