Bizerte : L’étudiante avait-elle inventé l’histoire de son viol?





Héberger des filles, c’est bien; mais les utiliser pour gagner de l’argent, cela suppose que “des choses louches” se cachent derrière cette affaire. Tunis-Le Quotidien Il s’agit d’une dame d’un certain âge qui a ouvert la porte de sa maison à des filles venues suivre leurs études à Bizerte. Cette action, saluée du reste par tous ceux qui en ont entendu parler, n’a pas tardé à prendre une autre tournure. C’est qu’une affaire d’une extrême gravité vient d’éclater après que l’une des filles hébergée par ladite dame s’est rendue, dans un poste de police pour raconter sa mésaventure aux agents. La plaignante aurait été victime d’une tentative de viol et ce après que la propriétaire des lieux eut transformé sa maison en un véritable nid de débauche. Elle organisait des soirées et invitait des hommes chez elle. Elle ne se gênait guère pour demander aux filles d’être plus “spontanées” avec ses hôtes question de gagner un peu d’argent de poche. C’est alors que récemment l’un des hommes qui fréquentent les lieux a trop bu au point de tenter de violer la victime laquelle s’est mise à crier. Pour éviter qu’un scandale n’éclate, la dame a laissé la jeune fille partir non sans savoir que celle-ci allait se rendre dans un poste de police pour informer les agents. Dépêchés sur les lieux, les auxiliaires de la police n’ont rien trouvé. La propriétaire des lieux a même nié les faits qui lui sont reprochés déclarant que la jeune fille avait inventé cette histoire de toute pièce pour des raisons qu’elle ignore. En attendant de tirer au clair cette affaire, les autorités ont ouvert une enquête afin de limiter les responsabilités de chacun dans ce dossier. H. MISSAOUI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com