Maherzia Touili : «J’ai refusé un contrat avec Salah Charnoubi en 1999»





Les voix, les belles, on en a en Tunisie. Maherzia Touili qui intègre la Rachidia en soliste depuis 1994 et a à son actif déjà trois chansons en font partie. Focus sur une artiste qui monte. • Présentez-vous au public tunisien Je suis chanteuse soliste à la Rachidia depuis 1994. J’ai à mon répertoire trois chansons composées par Mohamed Mejri et qui ont été financées par l’ERTT. «Takabbor» (orgueil) en 1997, «Faouka mostawa» (au-dessus de la moyenne) et Sabeh baîd (un matin lointain) en 2003. • Vous êtes reconnue par plusieurs artistes et pourtant méconnue du public. Pourquoi n’avez-vous pas travaillé votre image? C’est une question de moyens. En plus je n’accepte pas que certaines personnes profitent du fait que je suis artiste jeune pour me parrainer d’une façon abusive. J’ai refusé un contrat avec Salah Charnoubi en 1999. Je reste toujours en attente de la bonne occasion qui me donnerait un coup de pouce. L’année dernière, quand j’étais au Liban, Riadh Hamchari a beaucoup apprécié mon interprétation de sa chanson «Biahsidouni» (on me jalouse). Malheureusement, on n’a pas pu se rencontrer faute d’engagement. • Que pensez-vous des artistes qui naissent ces derniers temps? Je n’ai pas le même goût qu’eux. • Pourtant vous étiez parmi candidats de l’émission libanaise «La star des stars». On peut participer à des émissions consacrés aux jeunes artistes potentiels tout en ayant des principes différents. J’ai été classée parmi les trois derniers candidats. Le jury m’a choisie. Mais finalement c’est le public qui a voté pour sa concitoyenne. • Quels sont vos vœux pour l’an 2005 Je reste optimiste car je crois en la chanson de la chance qui pourrait donner à tout artiste la place qui lui échoit. Quant au festival de la musique, je n’y participerais qu’avec une chanson qui aura de fortes chances de réussite. M.B.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com