Entreprises étrangères en Tunisie : La France, premier investisseur





Selon les statistiques disponibles à fin novembre 2004, cette place lui est largement acquise aujourd’hui : 1051 entreprises à participation française, soit 40% du total des sociétés mobilisant des participations étrangères; 788,5 MUSD mobilisés par les sociétés à participation française, soit près de 5,2% du stock constitué à ce titre. Les flux d’investissement direct étranger (IDE) d’origine française à l’issue des 11 premiers mois de l’année 2004 (66,7 MUSD) sont supérieurs à ceux de l’année 2003 (56 MUSD) mais restent encore inférieurs à ceux de l’année 2002 (124 MUSD). En outre, l’IDE française en Tunisie a créé plus de 3600 nouveaux emplois sur les onze mois de l’année 2004. A la différence de pays (U.S.A. Italie, Grande-Bretagne) fortement impliqués dans les activités de type capitalistique (hydrocarbures), la France est présente avant tout dans les secteurs manufacturiers (textiles, habillement), et cuirs représentant la moitié du nombre d’entreprises à participation française) et, plus accessoirement, dans le domaine des services (services liés à l’industrie). Plus du tiers (soit environ 84000 personnes) des emplois engendrés par les IDE en Tunisie est imputable à des entreprises à participation française. Bien que la PME soit le vecteur principal de l’implantation française sur le site tunisien, de grands groupes y sont également présents, notamment dans la banque (BNP Paribas, CIC, Natexis - Banques populaires, Société générale), l’assurance (AGF, AXA), la distribution pétrolière (Total Tunisie), l’agroalimentaire (Danone), les travaux publics (Bonna), l’industrie (Salins du Midi, Air liquide, Valéo, Labinal, Thalès, Alcatel, Sagem) l’énergie (Areva), les transports urbains (Alstom) et aériens (Airbus), la grande distribution (Carrefour) et les services aux industries (EADS Sogerma).


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com