Football féminin/ Girl / Goal…!!





Après avoir investi les différentes disciplines sportives, les filles tunisiennes décrochent un championnat officiel de football. Elles vont désormais disputer des matches qui augurent d’un jeu prometteur, de spectacles chauds et... de shows inoubliables. Tunis — Le Quotidien Désormais, elles tirent des corners et des penalties et n’hésitent pas à tacler leurs adversaires quand il y a danger. Car les filles de notre pays vont jouer officiellement au football dans le cadre d’un championnat national. Et ce à partir de la saison prochaine. Les filles d’Eve qui ont jusque-là pratiqué leur passion dans l’anonymat et derrière les rideaux, auront l’occasion de jouer devant un grand public et sous les zooms des caméras. Ces onze féminins seront à même de montrer les capacités de cette gent et d’imposer leur cachet. Mission qui ne sera sans doute pas facile dans un milieu qui reste macho dans nos murs. D’ailleurs, le sexe opposé, en grande partie, n’y croit pas vraiment. Sceptiques quant à la réussite de ce championnat version Eve, plusieurs garçons remettent en question le succès du ballon rond féminin en Tunisie. C’est l’avis du jeune étudiant Atef Ayari qui pense d’ores et déjà que «les filles ne s’en sortiront pas». Pour la simple raison que «ce sport n’est pas le leur». Il trouve que le sexe fragile est plutôt destiné à jouer au tennis et à faire de la natation. Tandis que «le foot est un sport viril». * Quel public ? Loin des considérations machistes et en rapport avec la physionomie des filles, Atef pose un autre problème à ce sujet. «Quel public auront ces onze ?». Surtout que ce jeune étudiant est certain que cette gent est incapable d’offrir un spectacle. Et tout compte fait «qu’on s’occupe d’abord convenablement du football masculin ! Après quoi, on pourra peut-être réfléchir sur une compétition féminine», conclut le jeune homme. Aussi misogyne que Atef, Fedi Helali est également contre le lancement d’une compétition officielle pour des futures «Aiglettes de Carthage». Tout simplement, «ce n’est pas un jeu pour les femmes». Et Fedi d’ajouter que les gradins des stades ne vont pas se remplir. Le public qui se fait déjà rare pour le foot masculin, ne fera pas d’exception pour la gent féminine. «Qu’elles fassent de la gym, c’est beaucoup mieux !». Car de toute façon, ce championnat ne fera pas long feu. * Des jambes en O En revanche, Khedija qui est déjà une grande amatrice de ballon rond, est optimiste quant aux réalisations qui seront à l’actif de ces nouveaux onze. A l’instar des footballeuses qui excellent dans le monde et notamment aux USA, nos compatriotes sont capables de renverser la vapeur et de briller. Mais, selon Khedija, un peu taquine, ces futurs stars du ballon rond risquent d’avoir des jambes en O contrairement aux jambes des handballeuses et des basketteuses. Sinon, il va sans dire que la saison prochaine, dans leurs crampons, les filles d’Eve vont provoquer la jalousie des hommes. A telle enseigne que Sarah Harbaoui compte aller applaudir ses consœurs «rien que par pique». Elle qui n’a jamais connu l’ambiance des stades, fera son baptême le jour du coup d’envoi du championnat féminin. «Je les soutiendrai jusqu’au bout», affirme la jeune fille avec beaucoup d’enthousiasme. A la prochaine rentrée, treize clubs vont entrer en compétition et disputer un championnat officiel, premier en son genre. Seniors et cadettes, les footballeuses tunisiennes promettent déjà des matches chauds, voire de haut niveau. Pour le moment et rien qu’à la lumière du premier tournoi qui s’est terminé dimanche dernier, les spécialistes sont agréablement surpris. Ils estiment que le niveau de ces sportives est appréciable et encourageant. A condition que l’engouement populaire tienne compte de la qualité du jeu. On a quand même le droit de voir désormais dans nos murs, des Totti, Ronaldinho, Henry et Shevchenko, version «women». En attendant, l’Association Sportive Féminine du Sahel a donné naissance à une graine de star, en l’occurrence la dénommée «Figo» qui fait des ravages dans les arènes du foot conjugué au féminin. Maryem KADA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com