Abderrahmane Traoré : «Réussir la reprise»





Il n’a pas particulièrement brillé à la CAN 2004, mais il n’a cessé, avec Al Ismaïly, de multiplier les prouesses. Traoré, déçu après la défaite contre le S.T., espère faire mieux avec sa sélection ce soir contre la Tunisie. * Le Mali a acquis un nouveau statut en Afrique et a montré un visage rassurant à la CAN. Cette percée constitue-t-elle une surprise ou est-ce le fruit d’une progression qui va crescendo? - Le Mali est un pays de football et doit figurer au rang des meilleures équipes africaines. Il est vrai que notre football a stagné de longues années à cause de problèmes internes et d’un manque d’infrastructure, mais cette crise a été dépassée et depuis la CAN 94 à Tunis, les Maliens ont retrouvé la joie de jouer et on a décroché à l’occasion la quatrième place. Cela s’est confirmé lors des deux dernières éditions de la CAN en atteignant à chaque fois les demi-finales. Cela veut dire que nous comptons parmi les meilleurs et qu’on entend surprendre davantage, d’autant que certaines sélections, d’habitude très compétitives, commencent à rentrer dans les rangs», nous a déclaré d’emblée Traoré. * Votre équipe compte surtout sur les professionnels. Peut-on comprendre que votre championnat local bat de l’aile? - C’est le cas de plusieurs pays. Les Camerounais continuent à briller avec les professionnels alors qu’aucun club local n’est parvenu à s’imposer dans les coupes africaines. Une telle situation n’est pas, à mon avis, alarmante tant que plusieurs Maliens arrivent à se faire remarquer et à être sollicités par de grands clubs européens. De même, les sélections maliennes des jeunes se portent bien et continueront à produire des joueurs capables d’évoluer à un haut niveau. * Vous serez confrontés tout à l’heure au champion d’Afrique. Comment allez-vous aborder ce match ? - Je tiens à préciser qu’il s’agit de notre première rencontre depuis la CAN 2004. La reprise est souvent laborieuse et le staff technique ne pourra pas compter sur tous les joueurs professionnels. Le match constituera pour nous un challenge et un excellent test pour engager notre préparation pour les éliminatoires du Mondial 2006. Nous tâcherons de réussir cette reprise même si notre tâche s’annonce difficile face aux redoutables Tunisiens. * Etiez-vous surpris de voir la Tunisie remporter la CAN malgré la présence des grands favoris de l’épreuve? - J’ai déjà déclaré avant la CAN que la Tunisie fait partie des favoris en évoluant à domicile. Cette équipe a fait d’énormes progrès et compte dans ses rangs de très bons joueurs et a surtout fait valoir sa force collective. Sa consécration ne m’a point surpris car elle était amplement méritée. Propos recueillis par : Kamel ZAIEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com