Stop/ Pour que ça ne casse pas !





C’est la période des révisions par excellence ! Etudiants et candidats au baccalauréat entrent en état de transes et accèdent à un rythme infernal voué exclusivement aux cours. Afin de tenir le coup et croyant mieux faire, ces jeunes se font doper à l’aide de vitamines et d’excitants. Café noir et toutes sortes d’effervescents entrent en jeu dès l’arrêt des cours. Veillées jusqu’à l’aube, voire nuits blanches et concentration jusqu’à la limite de l’intenable semblent répondre à merveille aux objectifs de tous ces jeunes. Mais lors de ces périodes placées sous le signe du sérieux et du labeur, le souci de bien réviser fait oublier que les nerfs ont des limites et que le corps réclame malgré nous sa dose de repos. Il est vrai que les stimulants sont dotés d’un effet «miraculeux» et instantané, mais la chute n’est, par la suite, que plus dure. D’où d’ailleurs les situations de blocage devant la feuille blanche et la situation généralement fatale. Donc, il vaut mieux y aller mollo mollo, mais sûrement... et privilégier dans ce cas la qualité sur la quantité ! Maryem K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com