Halterophilie/ Championnat d’Afrique (1er-7 mai 2004): Des chances réelles





Une conférence de presse a été tenue avant-hier dans un hôtel de la place par les membres de la FTH afin d’éclairer l’opinion sur les péripéties des championnats d’Afrique, juniors et seniors, filles et garçons, qui se tiendront à Tunis du 1er au 7 mai. Ces championnats seront qualificatifs pour les Jeux Olympiques d’Athènes 2004. Huit places ont été réservées pour l’Afrique, établies comme suit : La première équipe classée, chez les garçons, aura droit à deux qualifiés aux Jeux. Les 2ème, 3ème et 4ème auront chacune un seul qualifié. Quant aux filles, les trois premières équipes auront droit à une qualifiée chacune. 15 pays au rendez-vous Il s’agit d’un record de participation, tant au niveau des pays qu’à celui des athlètes qui vont prendre part à cette joute. En effet, 15 pays ont accepté de participer à ces championnats, avec 150 haltérophiles, dont 44 filles. Il s’agit de : Algérie, Cameroun, Congo, Ghana, Libye, Maroc, Nigeria, Afrique du Sud, Sénégal, Sierra Leone, Soudan, Swaziland, Tunisie, Ouganda, Zambie. A ces 150 athlètes, se joindront 51 officiels, en plus des personnalités influentes du monde de l’haltérophilie continentale. Le président de la Fédération, Foued Azzouzi, le DTN Ridha Yahia, ainsi que les membres fédéraux présents ont insisté sur le fait que tout a été prévu, sur tous les plans, afin de faire de ces championnats une réussite totale. L’haltérophilie tunisienne a toujours valu de grandes satisfactions au sport tunisien, comme en témoignent ses prestations lors des manifestations internationales à l’instar des Jeux Africains où elle a réussi la meilleure performance au niveau des médailles récoltées. * Objectif : trois qualifiés Le but avoué des responsables de la discipline est de qualifier trois haltérophiles aux J.O. Ils comptent, notamment, sur le talent d’athlètes comme Atif Jarray, Youssef Sbaï, Moez Hanachi, Abdessatar Habassi et Hayet Sassi pour arracher ces 3 billets. La concurrence sera réellement rude avec la présence des ténors africains de la spécialité comme le Nigeria, le Cameroun, le Congo, la Libye... Mais les Tunisiens sont confiants, car leur préparation a été rondement menée dans la perspective de ces championnats qu’ils entendent remporter haut la main. Moncef SEDDIK


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com