Infidélité conjugale/ Cinq ans de prison pour les deux amants





Tunis-Le Quotidien A l’origine de cette affaire, une plainte déposée par l’époux qui accusait sa femme d’avoir entrepris une liaison avec un jeune homme, fonctionnaire de son état allant jusqu’à enfanter de lui. Dans sa déposition, l’époux a déclaré aux enquêteurs qu’il avait surpris en flagrant délit son épouse en train de fixer un rendez-vous avec son amant. Il lui demanda alors des explications, mais sa femme nia être en relation avec un autre homme. Et depuis, le doute s’est emparé de lui transformant sa vie en un véritable enfer. Il faut dire que malgré ses efforts, le mari n’a jamais réussi à avoir la moindre preuve sur l'implication de sa douce moitié dans une affaire douteuse. Entre-temps, l’épouse tomba enceinte malgré la volonté de son mari qui ne voulait pas d’enfants. Cet incident a renforcé davantage les doutes de l’époux. Et comme il ne pouvait contester sa paternité pour le nouveau-né, il décida de mettre sa femme sous surveillance afin d’avoir le cœur net. Certes, il n’avait rien obtenu au départ, mais après quelques mois, il a fini par tomber sur un indice qui allait un peu plus tard lui permettre de découvrir le pot aux roses. En fouillant dans les affaires de sa femme, l’époux découvrit une photo de sa conjointe avec un homme qu’il ne connaissait pas. Il garda, alors, ce précieux document et se mit à chercher l’homme en question dans les quatre coins de la ville. Il découvrit qu’il s’agit d’un fonctionnaire. Dès lors, l’époux se mit à sa poursuite ne le lâchant pas d’une semelle jusqu’à le surprendre en train d’embrasser sa femme dans sa voiture. Le mari alerta les agents de l’ordre qui se dépêchèrent sur les lieux et arrêtèrent les deux amants qui étaient alors en pleins ébats. Ne pouvant nier les faits, ils ont été inculpés d’infidélité conjugale et d’atteinte aux bonnes mœurs. L’affaire ne s’est pas arrêtée-là, puisque l’époux a intenté un autre procès pour contester sa paternité pour l’enfant, né il y a quelques mois. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com