M.D.S.-Réconciliation/ Rencontre sereine entre Boulehya et Mohsni





Tunis-Le Quotidien Une rencontre s’est tenue vendredi dernier entre M. Ismaïl Boulehya, secrétaire général du Mouvement des Démocrates Socialistes, et M. Taïeb Mohsni, chef de file des dissidents ayant boycotté les travaux du Congrès du parti tenu en mars 2001. Cette rencontre tenue suite à plusieurs semaines de rupture entre la faction «officielle» du parti et la dissidence a été, selon des sources dignes de foi, «sereine» en dépit de la persistance des divergences au sujet des principes généraux du processus de réconciliation. MM. Boulehya et Mohsni se sont, en effet, mis d'accord sur la nécessité de placer l’intérêt général du parti au-dessus de toutes les considérations et de continuer les négociations en vue d’arriver à un consensus autour des points en litige. Toujours est-il que le groupe Mohsni s’attache à un «retour honorable au bercail» et réclame des «garanties» de nature à lui assurer une participation effective au Congrès unificateur. Il s’agit surtout de la fixation du nombre des délégués au Congrès appartenant à chaque groupe par le biais d’un «dosage subtil qui respecte les véritables dimensions des trois factions concernées par le Congrès unificateur». Ce point a été la principale pomme de discorde durant de longs mois entre les dissidents et la faction officielle, laquelle s’est contentée d’appeler à maintes reprises les membres du courant Mohsni à prendre le train en marche, suite à l’adhésion de l’ancien secrétaire général du M.D.S., M. Mohamed Moâda, au processus de resserrement des rangs. Le secrétaire général du parti aurait désormais l’intention de faire davantage de concessions. M. Boulehya qui alterne habilement la carotte et le bâton s’est, toutefois, attaché à la tenue du Congrès que les dissidents préfèrent reporter pour 2005 en invoquant son effet psychologique bénéfique à la veille des échéances électorales d’octobre prochain. De nouvelles rencontres entre le secrétaire général de cette formation politique d’opposition, déchirée par la lutte de clans et les figures marquantes de la dissidence, pourraient avoir lieu dans les quelques jours à venir, d’autant plus que la date-butoir d’octroi des cartes d’adhésion nécessaires à la tenue du Congrès unificateur durant l’été a été fixée pour le 30 mai courant. Walid KHEFIFI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com